Palais du gouvernement

AVANT MÊME QUE L’APN NE SOIT INSTALLÉE ET LE GOUVERNEMENT NE SOIT CONNU : Des partis ont déjà l’œil sur les élections locales

Alors que les consultations organisées par le président Tebboune avec les partis politiques et les indépendants vainqueurs des législatives du 12 juin se poursuivent afin de former un nouvel exécutif de compétences capable de sortir l’Algérie de sa crise, et le profil du Premier ministre n’est pas encore connu, certains partis siégeant dans la nouvelle APN ont déjà l’œil sur les prochaines élections locales, lesquelles connaitront probablement la participation des boycotteurs.

En effet, attendus en septembre 2021, comme l’avait déjà révélé le ministre de la communication porte-parole du Gouvernement Ammar Belhimer, les élections locales qui vont dévoiler le poids de l’ensemble des partis auprès de la société attirent de plus en plus l’attention des citoyens, et celle de formations politiques gagnantes dans les dernières législatives du 12 juin. Ceci malgré que certains partis l’ont condamné à l’échec, tel est le cas du président de Jil Jadid Soufiane Djilali lors sa sortie médiatique d’évaluation de résultats des élections de l’APN, où il a soulevé un point concernant la loi électorale actuelle qui prévoie que « pour aller aux élections locales les listes doivent collecter autant de signatures, soit 35 signatures par siège dans la liste, il faudra donc dans collecter dans l’ensemble des communes environ 1. 200.000 voix, ça veut dire 4 fois plus ce qu’a pu avoir le FLN en voix et non pas en signatures légalisées ».
Du coup Soufiane Djilali affirme « nous sommes devant une opération impossible vouée à l’échec, surtout que les algériens ne sont pas d’accord et ne veulent pas participer à des élections quelles qu’elles soient leurs nature ». Seulement, et malgré ses critiques et jugements précocee il n’est pas exclu que Jil Jadid ne participe pas à ce RDV, d’ailleurs j’jusqu’à présent aucune position contrariée n’a été exprimée de la part du parti. Dans le même registre, il est a noter qu’outre les vainqueurs à l’Assemblée populaire nationale APN, formation politique et indépendants (84) ne seront pas les seules dans la course des élections locales, car il y aura probablement la participation de certains partis ayant boycotté les législatives.

Belaid et Bengrina autour de la même table
Par ailleurs et sur un autre volet, concernant les consultations entres les partis pour la formation d’un bloc ou une alliance prévue entre les partis ainsi qu’avec les indépendants dans la nouvelle APN, le président du Front El Moustakbal Abdelaziz Belaid a rencontré lundi dans son siège à Kouba, Alger, après sa sortie de la Présidence le président du mouvement El Binaâ Abdelkader Bengrina. Ces derniers ont discuté sur une possibilité de former une coalition entre les deux formations.
Sarah Oubaraham