Avion Air Algerie

APRÈS ROME ET FRANCFORT : Air Algérie planche sur l’ouverture d’autres lignes internationales

Depuis la reprise partielle des vols internationaux, le 1er juin courant, la compagnie aérienne Air Algérie a annoncé avoir vendu plus de 90% des billets de vol (retour) via sa plateforme électronique, s’engageant à ouvrir prochainement d’autres lignes internationales si le protocole sanitaire reste respecté par les voyageurs. L ors de son intervention sur les ondes de la Radio algérienne chaîne1, le porte-parole d’Air Algérie, Amine Andaloussi, a affirmé qu’il y a une forte demande sur l’achat des billets après la relance partielle des liaisons aériennes à l’international. Concernant le protocole sanitaire mis en place contre la propagation du virus corona, le même responsable a indiqué que l’opération se déroule dans le respect rigoureux des mesure barrières grâce aux efforts de la compagnie avec la coordination de la PAF et des douanes. Par ailleurs, il est à noter que le trafic aérien a repris hier à l’aéroport Mohamed Boudiaf de Constantine, et ce, après un arrêt de plus d’une année, avec un premier vol en provenance de Tunis. En effet, un protocole sanitaire de prévention a été mis en place. Et ce, pour accueillir 270 passagers attendus en provenance de Tunis, aussi une cellule de suivi a été mobilisée par l’aéroport de Constantine pour « veiller au strict respect de toutes les mesures préventives. Rappelons que la réouverture partielle de l’espace aérien, avait été décidée le 16 mai dernier, en Conseil des ministres, et ce, suite à l’amélioration de la situation épidémiologique dans le pays. Turquie : voici les condiTions d’enTrée L’Ambassade de Turquie en Algérie a affirmé hier dans un communiqué qu’elle n’a jamais cessé la délivrance des visas pour les Algériens et qu’elle continuera de le faire. D’autre part, l’Ambassade a tenu à rappeler que « pour se rendre en Turquie, les voyageurs doivent répondre aux conditions suivantes : visa en cours de validité, un Test PCR négatif de moins de 72H ou bien un carnet de vaccination d’au moins 14 jours délivré par les autorités sanitaires. Le cas échéant, une preuve de guérison du Covid -19 des derniers 6 mois délivrée par les hôpitaux publics. L’ambassade de Turquie en Algérie a précisé également dans son communiqué que « les ressortissants Algériens, ne seront pas soumis au confinement à leurs arrivées en Turquie ». France : les demandes du visa c « reprises » dès le 17 juin « Afin d’anticiper une levée de ces restrictions d’entrée sur le territoire français, dont la date n’est pas encore connue à ce jour, les consulats généraux de France en Algérie reprendront progressivement, à compter du 17 juin 2021, l’instruction des demandes de visa présentées par des personnes se rendant en France pour motif professionnel et justifiant avoir obtenu par le passé un visa de circulation (visa de court séjour à entrées multiples) délivré par la France, d’une validité d’au moins un an et arrivé à expiration après le 1er novembre 2019 », a précisé un communiqué de l’ambassade de France en Algérie. Outre cette catégorie de demandeurs, la source souligne que « les conjoints de Français, ainsi que ceux de ressortissants de l’Union européenne, pourront également déposer leur dossier », précisant que « les demandes, quelle que soit la qualité du demandeur, seront reçues sur rendez-vous qu’il sera possible de prendre en ligne à compter du 9 juin 2021 selon le processus habituel ». La même source précise aussi que le contrôle des conditions de dépôt des demandes « sera effectué à l’entrée du centre » et que les personnes qui ne seraient pas en mesure de justifier qu’elles remplissent ces conditions ne seront pas admises », soulignant que «la délivrance d’un visa n’autorise pas nécessairement le franchissement de la frontière », qui demeure soumis aux « restrictions exceptionnelles mises en œuvre depuis le 31 janvier 2021 en raison de la pandémie de la Covid-19 ». L’ambassade de France a ajouté, dans son communiqué, que « seules quelques catégories de voyageurs », dont la liste figure sur l’attestation de déplacement internationale consultable sur le site du ministère français de l’Intérieur(https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-dedeplacement-et-devoyage ), sont autorisées à entrer en France, sous réserve de disposer des documents requis habituellement pour l’entrée et le séjour en France tels que passeport, visa, titre de séjour ».
Sarah Oubraham