Faruk Hadžibegić

Après avoir validé son billet pour les quarts de la C1 : Le MC Alger négocie avec l’entraineur Hadžibegić

Après avoir réussi à décrocher leur billet pour les quarts de finale de la ligue des champions africaine, les dirigeants du MCA se penchent sur le dossier du successeur d’Abdelkader Amrani qui a coaché les Vert et Rouge pour la dernière fois samedi face à l’ES Tunis.
Ainsi, on croit savoir que la direction algéroise devrait annoncer incessamment l’arrivée d’un nouvel entraîneur. Selon nos sources, elle est en contact avancé avec le Bosnien Faruk Hadžibegić en vue de lui confier les rênes de son équipe pour une durée d’une année au minimum. Les deux parties se seraient même entendues sur tout.
Ancien libéro de la défunte sélection yougoslave durant les années 80, Faruk Hadžibegić est réputé pour avoir drivé plusieurs clubs en France tels Troyes, Dijon et Bastia mais aussi turcs. Il a également été sélectionneur de la Bosnie-Herzégovine et tout récemment du Monténégro.
La semaine dernière, la direction mouloudéenne avait conclu avec un autre technicien étranger, en l’occurrence, le Français Jose Anigo. Mais elle a dû faire machine arrière après la réaction hostile des supporters qui se sont opposés énergiquement au recrutement de l’ancien driver de l’O Marseille. Reste à savoir maintenant si le même scénario se reproduira ou non avec le Bosnien.
Pour revenir à la qualification des Vert et Rouge aux quarts de finale de la Ligue des champions, il y a lieu de rappeler qu’il va être le deuxième représentant de l’Algérie dans ce stade avancé de la prestigieuse épreuve continentale. Le CRB, le champion d’Algérie en titre, avait validé son billet pour ce tour vendredi passé.
En fait, c’est la première fois de son histoire que l’Algérie place deux équipes en quarts de finale de la plus prestigieuse des compétitions africaines, dans sa nouvelle formule.
La dernière fois aussi que le football algérien s’est illustré dans cette compétition remonte à 2014 lorsque l’ES Sétif avait décroché avec brio le trophée de cette épreuve. Du coup, tous les espoirs sont désormais placés sur les gars de Bab El Oued et leurs voisins de Laaquiba pour tenter de refaire le coup de leurs compatriotes de la ville d’Aïn El Fouara.
Néanmoins, la mission des Mouloudéens et des Belouizdadis s’annonce d’ores et déjà délicate, du fait que chacune des deux équipes va tomber sur le premier de l’un des quatre groupes, des gros bras du continent, à savoir : l’ES Tunis, le WA Casablanca, le FC Simba et Mamelodi Sundowns.
Hakim S.