Mahrez

APRÈS AVOIR EXPRIMÉ SON SOUTIEN AU PEUPLE PALESTINIEN : Ryad Mahrez cible d’une campagne indigne sur les réseaux sociaux

Plusieurs personnalités, acteurs, sportifs algériens et du monde entier ont exprimé leur soutien au peuple palestinien après les attaques israéliennes qui ont fait pas moins de 139 martyrs, dont 39 enfants et 22 femmes, pour un bilan qui s’aggrave de plus en plus. Parmi les joueurs algériens les plus en vue qui ont exprimé leur soutien à la Palestine en souffrance, il y a sans doute le cas de Riyad Mahrez qui a posté un commentaire sur son compte Twitter affichant son soutien au peuple palestinien dans sa lutte contre l’occupation sioniste: « Palestine save Sheikh Jarrah » (Palestine, sauvez Sheikh Jarrah ) écrit le capitaine de l’équipe d’Algérie du Football , illustré avec photo d’une main exécutant le V de la victoire devant un drapeau palestinien. On trouve également l’autre international algérien Islam Slimani qui joue pour l’Olympique Lyonnais. Ce dernier a twitté un drapeau de la Palestine suivi d’un message « free Palestine » (liberté pour la Palestine). Après son soutien au peuple frère opprimé dans le sang, la star algérienne de Manchester City été la cible d’une campagne indigne par les pro-israéliens postulant des commentaires racistes et haineux, ces derniers ont opté pour une attitude pro-israélienne. Exprimant très nettement l’idéal de la droite dure du sionisme, s’affichent au grand jour, une position de haine, de terreur et de rejet notamment contre la question palestinienne mais aussi la position de l’Algérie à ce propos. Dans certains commentaires nous pouvons lire clairement qu’ils lui reprochent cette position en l’invitant « plutôt à s’intéresser aux affaires internes de son pays » (Algérie), au Hirak plus précisément et à la situation politique avant de s’occuper de la Palestine ». « Il fallait plutôt s’attaquer au pouvoir, au lieu de défendre et de rejoindre les Palestiniens dans leur combat », citant un des commentaires haineux à l’égard d’un des plus grands porte-drapeau du football algérien dans le monde. Par contre, les utilisateurs des réseaux sociaux, notamment supporteurs de Mahrez ont enflammé la toile bleue. Le soutien de ses fans dont la majorité des Algériennes et Algériens, mais aussi du monde entier, ont manifesté un « soutien » au combat libérateur du peuple palestinien, pour la Liberté et l’Indépendance de la Palestine et sa capitale AL QODS, un soutien qui condamne ceux qui tournent le dos au peuple palestinien, et accourent sur la voie de la normalisation avec l’entité sioniste.
Également ses internautes ont dans leurs réactions exprimé leur solidarité avec Mahrez, à l’instar de Kam Kam  qui a écrit « enfin un homme capable de soutenir un pays opprimé et en souffrance au détriment de sa carrière. Merci monsieur Mahrez !! » Et Ahmed Abderrahem qui a twitté «  Mahrez tu es la fierté des Arabes, merci ». Aussi Farid Bou-Ssa-Lem poste sur twitter « Les saltimbanques du #Hirak frelaté auront peut-être compris, à leurs dépens, qu’ils ont tout faux. Contrairement à eux, nous aimons Ryad Mahrez, nous avons la #Palestine dans le cœur mais nous abhorrons les sionistes et leurs exactions, contrairement à eux, qui ont critiqué Ryad Mahrez mais n’ont pas condamné la barbarie de l’État hébreu, nous continuerons à scander, ne leur en déplaise : Nous sommes avec la Palestine, dhalima aou madhlouma ».

Mahrez n’est jamais seul
En outre, d’autres sportifs du monde entier ont apporté ces derniers jours, sur les réseaux sociaux, leur soutien aux Palestiniens, à l’instar du ’ancien international français de football Franck Ribéry, le défenseur allemand Shkodran Mustafi et l’ancien buteur malien Frédéric Kanoute qui a tweeté : « L’Apartheid continue et les Palestiniens sont expulsés de leur foyers tandis que la plupart des dirigeants sont complices par leur silence ».
Pour rappel, pas moins de 139 martyrs Palestiniens, dont 39 enfants et 22 femmes, sont assassinés par l’armée et la police de l’entité sioniste qui ont fait plus de 1000 blessés dans les territoires palestiniens occupés et a Ghaza en quatre jours, selon des sources palestiniennes. Les agressions contre les civils palestiniens, par le régime sioniste depuis plus de 50 ans en Cisjordanie occupée, ont été très violentes avec 11 Palestiniens tués dans la nuit de vendredi à samedi, la plupart par des balles réelles tirées par les soldats israéliens, et plus de 150 blessés, selon les autorités palestiniennes. Dix membres d’une même famille ont été tués samedi matin dans une frappe aérienne israélienne à l’ouest de la bande de Ghaza, ont annoncé les secours palestiniens. Parmi les victimes, se trouvaient huit enfants et deux femmes, tués alors qu’ils se trouvaient dans leur immeuble de trois étages situé dans le camp de réfugiés Al Shati, selon des sources paramédicales à Gaza.
Sarah Oubraham