apiculture

Apiculture à Oran : Des mises en demeure adressées à trois associations

La circonscription des forêts de la daïra de Boutlélis (ouest d’Oran) a adressé des mises en demeure à trois associations spécialisées en apiculture et à des apiculteurs exerçant à titre individuel les sommant d’enlever les clôtures érigées en milieu forestier, a-t-on appris samedi auprès de cette administration.

Ces avertissements viennent rappeler à l’ordre des apiculteurs ayant enfreint les clauses régissant cette activité concernant des sites d’implantation de ruches réparties à travers les daïras de Boutlélis et d’Aïn El Turck, a-t-on souligné. La responsable de la circonscription des forêts de la daïra de Boutlélis, Mme Boukraris, a indiqué à l’APS que des mesures ont été prises suite à l’installation par des apiculteurs d’une clôture au niveau du périmètre qui leur a été octroyé sans autorisation préalable des services concernés, faisant observer que la pose de la clôture est en infraction avec les clauses permettant d’installer les ruches en milieu floral et est en contradiction avec la loi 12/84 portant sur l’organisation des forêts. Les mises en demeure ont été adressées à trois associations d’apiculteurs, à savoir l’association professionnelle agricole «Amis du miel» qui compte 33 adhérents exerçant cette activité au niveau des périmètres situés sur le «Ravin de la Vierge», à «Brédéah», à «Si Rabah» et au lieu-dit «Benaïssa», l’association «Apiculture terrestre et de production du miel naturel» constituée de 10 éleveurs exerçant au niveau du «Rocher» et enfin l’»Association des apiculteurs professionnels» qui regroupe huit personnes activant au niveau de la commune de Aïn El Kerma, a fait savoir Mme Boukraris. La circonscription des forêts qui couvre les dairas de Boutlélis et d’Ain Turck avait résilié les agréments de l’association «El Hillal El Malaki» (Croissant royal) en 2017 et de l’association «Tessala» en 2019 pour non respect des clauses autorisant l’installation des ruches d’abeilles, a relevé la même responsable. Pour ce qui est des apiculteurs pratiquant cette activité, à titre individuel, Mme Boukraris a indiqué que des mises en demeure ont été adressées à 36 d’entre eux qui exercent actuellement au niveau des vergers de Boutlélis, de Misserghine, d’Aïn El Kerma, de Mers El Kébir et d’El Ançor, les sommant d’enlever les clôtures. Leur nombre ne dépassait pas 50 apiculteurs par le passé, a-t-elle indiqué. «Les mises en demeure adres sées aux apiculteurs affiliés aux associations et ceux exerçant à titre individuel sont considérées comme une première procédure. Dans le cas où ils ne répondent pas à cela, une deuxième mise en demeure leur sera adressée comme ultimatum pour une durée de huit jours, avant le retrait de l’autorisation avec prise des mesures légales à leur encontre», a-t-elle averti.