Belaïli

Alors que Benlamri vit le calvaire en France : Belaïli inarrêtable au Qatar

Contrairement à ce qui était le cas pour lui la saison passée dans le championnat saoudien, l’international algérien, Youcef Belaïli semble avoir vite retrouvé ses repères au Qatar. La preuve, pour sa quatrième apparition dans le championnat de ce pays, il a conduit son équipe vers une quatrième victoire de rang. Et dire qu’avant l’arrivée de l’enfant d’Oran, Qatar SC occupait la dernière place au classement avec trois points seulement sur 15 possibles.

Belaïli n’en finit ainsi plus d’impressionner depuis qu’il a rejoint sa nouvelle formation, il y a de cela quelques semaines, enchaînant les passes et les buts.
Pour la réception d’Al Sailiya, Belaili a inscrit un but, et effectué deux passes décisives dans cette rencontre soldée par la victoire des siens 3-1 face à Al Seylia, de l’ex-latéral gauche des Verts, Nadir Belhadj, l’auteur du seul but de son équipe.
Alors qu’il n’a joué que quatre matchs après neuf journées du championnat, Belaili a réussi déjà une impressionnante performance avec six réalisations qui lui permettent de se hisser à la deuxième place au classement des buteurs derrière Casorla d’Al Sadd. Belaïli devance même son ami et coéquipier en équipe nationale, Baghdad Bounedjah, qui commence à retrouver son sens de but en signant sa cinquième réalisation lors de cette 9ème journée. Cela s’est passé à l’occasion de la rencontre ayant opposé son équipe à Al Gharafa dans l’affiche du championnat du Qatar et les loups ont réussi à l’emporter sur un score lourd face aux léopards, 4-1.
C’est Bounedjah qui a donné le coup de grâce à l’équipe adverse, où évoluent Hanni et Guedioura, dans la dernière minute du temps réglementaire après avoir marqué le 4e but pour son équipe et son 5e depuis le début de saison. au classement des buteurs, l’Oranais partage la sixième place avec son coéquipier à Al Sadd, Affif, devançant d’un but son compatriote, Benyettou, l’avant-centre d’Al Wakrah. Et si tout sourit pour Belaïli et Bounedjah, ce n’est pas le cas pour leur ami et camarade en sélection, Djamel Benlamri, qui s’est contenté à nouveau de chauffer le banc lors de la victoire de sa nouvelle équipe, O. Lyon, sur le terrain du PSG (1-0), dimanche soir en championnat de France.
Benlamri, qui a rejoint le club rhodanien en octobre dernier, n’a fait jusque-là qu’une seule apparition lorsqu’il a été incorporé en début de la deuxième période du match face à Lille. Pourtant, ce jour-là, tout le monde était unanime à louer la prestation du natif d’El Harrach.
Hakim S.