boukadoum blinken

ALGERIE – ETATS-UNIS : Boukadoum s’est entretenu avec Blinken

Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, s’est entretenu, jeudi par téléphone, avec le Secrétaire d’État américain, Antony Blinken sur les voies de renforcement du partenariat stratégique entre les deux pays.Les deux parties ont procédé à un échange de vues sur diverses questions régionales d’intérêt commun. M. Boukadoum a affirmé, dans un tweet, s’être entretenu  « par téléphone avec le Secrétaire d’État américain, Antony Blinken, sur les voies de renforcement du partenariat stratégique entre l’Algérie et les États-Unis dans divers domaines ». Les deux ministres  ont également échangé leurs vues sur des questions régionales d’intérêt commun, notamment la situation au Sahara occidental, au Mali et en Libye. De son côté, le porte-parole du département d’État  a indiqué  que le  rôle de l’Algérie dans la promotion de la stabilité au Sahel et en Libye a été mis en relief lors de cet entretien. Il s’est également félicité des  » efforts consentis par l’Algérie dans la diversification économique et énergétique ». Blinken s’est aussi félicité auprès de son homologue, que les États-Unis soient invités d’honneur de la Foire commerciale internationale 2022 d’Alger .Par ailleurs, les deux chefs de diplomatie  ont réaffirmé la solidité du partenariat américano-algérien. Comme ils ont  discuté  » du renforcement des relations bilatérales fondées sur des valeurs partagées et des intérêts communs « et évoqué  en outre, « des possibilités d’accroître la coopération en Afrique pour promouvoir la prospérité économique et la stabilité régionale », a précisé le porte -parole du département d’État.
Par ailleurs et sur la question du Sahara occidental,  Galina Porter, la principale porte-parole adjointe du département d’État américain, lors de son point de presse à Washington en réponse à des questions de la presse américaine, a reconnu pour la première fois l’existence d’une guerre au Sahara occidental et a affirmé que les États-Unis ont  des « contacts suivis  avec les parties au conflit et les pays concernés pour surmonter le statu quo ».
Elle a ajouté  que l’administration américaine était en train de consulter les deux parties en conflit, le Maroc et le Front Polisario,  sur  » la meilleure façon d’arrêter la guerre  au Sahara occidental » et  que  » l’objectif était de parvenir à un règlement permanent du conflit au Sahara occidental. La déclaration de Galina  Porter est une réponse claire et explicite aux tentatives du Maroc de dissimuler la guerre qui fait rage depuis le 13 novembre 2020. Tout comme elle détruit le scénario fantasque d’un site électronique marocain, porte-parole officieux du Makhzen, qui veut faire croire que les États-Unis appuient l’occupation marocaine du Sahara occidental.
M. Bendib