Agriculture

Agronomie saharienne : Les cultures stratégiques, une option alternative aux hydrocarbures

L’orientation vers les cultures stratégiques dans le Sud du pays, en tant que ressources alternatives aux hydrocarbures, dans le cadre de la stratégie prospective de l’État portant développement de la production agricole, a été vivement recommandée par le secrétaire général (SG) de la Chambre de l’Agriculture d’El-Oued.

Invité à un forum culturel hebdomadaire, à l’initiative de l’association culturelle soufie, axé cette semaine sur le thème de « Cultures stratégiques non-conventionnelles dans le Sahara », Ahmed Achour a estimé que « l’orientation vers le développement des cultures stratégiques dans le Sud du pays est l’unique option susceptible d’assurer une richesse alternative aux hydrocarbures et qu’il appartient d’impulser cette approche ». Pour cet agronome saharien, les études et expériences de terrain menées au niveau d’exploitations et périmètres agricoles dans le Sud, notamment dans la wilaya d’El-Oued, se sont avérées « viables » et « réussies », notamment celles liées au développement de certains genres de cultures tels la canne à sucre, la betterave sucrière, le colza et la triticale, grâce à la réunion de conditions favorables au développement de ces filières, dont les facteurs hydro-édaphiques et climatiques des régions sahariennes. M. Ahmed Achour a déclaré, à ce titre, que les résultats des recherches ont prouvé que ces filières culturales sont à même de contribuer à l’impulsion de la dynamique économique, la diversification des ressources et la réduction de la facture d’importation des produits de large consommation, dont le sucre et l’huile. Pour étayer ses propos, l’intervenant a cité, à titre d’illustration, la culture d’une surface de 80 000 ha en betterave sucrière est susceptible de contribuer à atteindre l’autosuffisance en matière de sucre. Cette perspective de développement de l’investissement agricole aura aussi un impact positif sur le développement social, dont la génération d’emplois au niveau des entités agricoles et industrielles, selon le même responsable. Le programme de vulgarisation et d’orientation arrêté par les services agricoles d’El-Oued porte sur la valorisation de l’investissement dans les cultures stratégiques, s’appuyant sur les expériences réussies dans les régions du Sud. Les cultures stratégiques (canne à sucre, betterave sucrière, colza et triticale) ont gagné, cette année, en superficies à travers les différentes zones agricoles de la wilaya d’El-Oued, selon la Chambre locale de l’Agriculture.