Forage d'eau

AEP : Trois forages en cours de réalisation à Aïn Defla

Au total, trois forages sont en cours de réalisation à Aïn Defla en vue de renforcer l’AEP de neuf communes de l’ouest de la wilaya consécutivement à la baisse du niveau du barrage d’Ouled Mellouk duquel elles s’approvisionnaient, a-t-on appris dimanche du directeur de l’antenne locale de l’Algérienne des Eaux (ADE).

« Outre Rouina (2 forages) et El-Attaf (1 forage) où ils sont implantés, ces ouvrages permettant de capter les eaux souterraines, serviront à assurer l’AEP des communes de Zeddine, Bathia, Hassania, Belaâs, El-Abadia, Tiberkanine et El-Mayenne après que le barrage d’Ouled Mellouk (doté d’une capacité de stockage de 127 millions de m3) duquel elles s’approvisionnaient, se trouve +pratiquement à sec+ », a précisé à l’APS Bettouaff Mohammed. Faisant état d’un taux de réalisation de ces forages « avoisinant les 70 % », il a noté qu’une fois opérationnels, ces ouvrages, dotés d’équipements modernes à même de leur assurer un rendement optimal, atténueront « grandement » le manque d’eau au niveau des communes suscitées. « Le taux de réalisation des forages en question avoisine les 70 % et il ne reste que l’amené d’eau et le raccordement avant leur prochaine entrée en service, au grand bonheur des habitants en ces temps de grande chaleur où le précieux liquide est particulièrement convoité », a-t-il noté. Faisant état de la survenue, de temps à autre, de problèmes d’ordre techniques (rabattement, pompes brûlées, fuites), M. Bettouaf a mis en exergue la célérité de l’intervention des équipes chargées de remédier à toute situation pouvant causer des désagréments aux abonnés. « À la rigueur, on peut concéder qu’en hiver l’abonné puisse patienter s’il ne reçoit pas le précieux liquide dans son robinet pendant un certain laps de temps à cause d’une pompe brûlée ou un arrêt d’approvisionnement visant à réparer une fuite, mais si cet état de fait survient durant la saison estivale où la consommation d’eau augmente de manière significative, il est courroucé, d’où la nécessité pour nous de faire preuve d’anticipation et de célérité pour parer à toute éventualité », a-t-il soutenu. Observant que l’ADE a mis en place un programme d’approvisionnement en eau des citoyens de la wilaya tenant compte des contraintes qu’impose la saison estivale et la raréfaction des ressources hydriques durant l’hiver, le responsable de la cellule de communication de l’ADE de Aïn Defla, Tayeb Bouziane Errahmani, a fait état de 12 % des abonnés de l’entreprise recevant le précieux liquide en H 24, 65 % deux fois par jour (matin et après-midi), 13 % un jour sur deux et 10 % un jour sur trois (voire plus). « L’ADE de Aïn Defla s’emploie, autant que faire se peut, à assurer l’eau à ses abonnés en dépit des contraintes qu’impose la saison estivale, la raréfaction des ressources hydriques durant les dernières saisons automnale et hivernale ainsi qu’une situation financière pas très reluisante marquée par des créances s’élevant à 1,17 milliard de dinars », a-t-il assuré. En guise d’illustration des efforts consentis par l’entreprise, il a fait état de 3443 nouveaux branchements réalisés durant les cinq premiers mois de l’année au cours desquels 2400 nouveaux abonnés ont été recensés. Mais, pour ce responsable, tous ces efforts ne seront pas perceptibles si le citoyen ne fait pas preuve de rationalité dans la consommation de l’eau, bannissant tout gaspillage particulièrement en ces temps de grandes chaleurs. « Il est clair que sans la contribution du citoyen, notamment en matière de lutte contre le gaspillage du précieux liquide, nos efforts ne seront pas perceptibles sur le terrain », a fait remarquer M. Bouziane Errahmani.