tebboune

Abdelmadjid Tebboune, hier, à partir de Batna : «Un groupe activant à l’étranger vise à entraver le processus électoral en cours»

Le candidat libre, Abdelmadjid Tebboune, a accusé hier, à partir de Batna, où il a animé un meeting, ce qu’il désigne « un groupe activant de l’autre côté de la mer à entraver le processus électoral en cours dans le pays, afin de semer la zizanie et la déstabilisation » a-t-il précisé. Énumérant une série de promesses électorales, pour attirer les électeurs, appelés à voter pour le scrutin du 12 décembre prochain, l’ex- premier ministre Tebboune a été, hier jusqu’à jurer d’œuvrer à « la réalisation » de son programme réparti sur 54 mesures et engagements, citant notamment «l’intégration des jeunes dans des postes d’emploi», « reformer la loi sur les élections » et tant d’autres promesses visant, selon lui, à améliorer les conditions socioprofessionnelles des agents de police et d’autres corps de sécurité. Par ailleurs, Tebboune, n’a pas manquer de réagir sur les attaques qui le vise, notamment celles concernant les sources de financement de sa campagne électorale. Dénonçant ce qu’il qualifie de propos «fallacieux», il jure que ceci n’atteindra en rien son « intégrité », se contentant de lancer qu’il s’agit là d’«une tempête dans un verre d’eau». Selon l’ex-ministre les attaques, dont il fait part,  visent à «dénigrer les hommes intègres dans ce pays» en plus d’entraver, a-t-il ajouté «le processus électoral», selon lui. «Le corrompu restera corrompu et le conspirateur restera conspirateur même s’il portera un vêtement blanc »a-t-il asséné hier devant ses sympathisants, présents à son meeting de Batna. Tebbouneestime que la campagne qui le vise, est la conséquence directe de ses déclarations sur «la séparation du monde de la politique, de celui de l’argent» se disant que cela «ne l’empêchera pas de continuer jusqu’au bout pour l’avènement d’un changement et d’apporter les solutions aux Algériens » a déclaré Tebboune.
Hamid Mecheri