LPP logements

À TRAVERS 46 WILAYAS DU PAYS : Gel des travaux de 12 000 logements LPP

Lors de sa réponse à une question orale au Conseil de la nation, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, a affirmé que
«16 000 unités de logements sont en état d’arrêt» sur l’ensemble du territoire national, et «relevant d’anciens programmes de logements» a-t-il précisé.

Les logements en question font l’objet d’examen, par les services du ministère de Temmar, « au cas par cas, selon les lois en vigueur» et d’indiquer que les walis des 46 wilayas concernées, sont parvenus à résoudre «4000 cas, alors que 12 000 autres demeurent en état d’études» a-t-il précisé. Plus loin encore, le ministre a fait savoir que les résiliations des contrats avec les promoteurs «engendrent des procès judicaires et rendent difficile» l’opération d’octroi de projets à d’autres; car, selon lui «généralement il faut chercher d’autres financements» a-t-il dit. Toutefois, afin d’éviter ce genre de situation, le législateur a procédé l’an dernier à l’amendement du décret exécutif d’octobre 2010, portant sur les aides directes offertes par l’État pour l’obtention de logement, et cela pour permettre à l’administration de «contrôler tous les cas possibles  liés à la défaillance des promoteurs immobiliers ». Pour rappel, en août dernier, Abdelwahid Temmar avait déjà évoqué les logements non réalisés, en déclarant que «les travaux de réalisation de plus de 16 000 logements promotionnels aidés et participatifs (LPP) accusaient un retard dans 46 wilayas» tout en promettant que son secteur s’emploierait à régler les problèmes enregistrés en vue de la relance des projets accusant un retard. Par ailleurs, le ministre de l’Habitat a déclaré au Conseil de la nation, que son département a résilié les contrats ayant trait à la réalisation de 48 000 unités de location-vente (AADL), dont ont été en charge neufs promoteurs immobiliers et que d’autres promoteurs ont été chargés de la réalisation de ces projets AADL, alors que des mises en demeure ont été adressées à des promoteurs en charges de la construction de 5000 habitations dans des wilayas, citant Biskra, Bouira, Tébessa, Tlemcen Guelma, Chlef et Aïn Defla. Dans le même sillage,Temmar a annoncé, à cette occasion que les contrats de réalisation de 35 000 unités de logement public locatif (LPL), «sont prêts» et que son département a procédé à leur relance, après les retards qui ont été enregistrés, dans leur construction, par les promoteurs. Autres mises en demeures adressées à des promoteurs, ce sont celles qui ont concerné, selon le ministre, la réalisation de 10 000 unités LPL. Eu regard de ces situations, le ministre s’est engagé à «opérer des contrôles systémiques et réguliers » des chantiers de réalisation et de l’avancement des travaux -états des lieux.
Lilia Sahed