Le brent

À LA VEILLE DU SOMMET DE L’OPEP : Le baril poursuit sa reprise en hausse

Les prix du pétrole étaient orientés à la hausse hier en cours d’échanges européens, dans le sillage de la veille, à deux jours du sommet de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de leurs partenaires jeudi et vendredi à Vienne.

Dans la matinée, le baril de Brent de la mer du Nord, pour livraison en février, valait 60,98 dollars à Londres, en hausse de 0,10% par rapport à la clôture de lundi. De son côté, Neil Wilson, de Markets.com a constaté que « le pétrole poursuit sa reprise après le plongeon de vendredi », ajoutant que « les espoirs d’une coupe (de la production d’or noir des pays membres de l’OPEP) plus importante que prévue devraient renforcer ce mouvement ». Ainsi, les 14 pays membres du cartel et leurs 10 partenaires se retrouvent jeudi et vendredi à Vienne pour discuter de l’avenir de l’accord de réduction de la production qui les lie jusqu’en mars 2020.
Par ailleurs, le ministre de l’Énergie, Mohamed Arkab, participera aux travaux de la 177ème conférence ministérielle des pays membres de l’OPEP qui se tiendra le 5 décembre et à la 7ème réunion OPEP-non OPEP, ainsi qu’à la 1ère réunion de la Charte de coopération, prévue le 6 décembre, a indiqué hier le ministère dans un communiqué.
Ces réunions seront précédées de la 17ème réunion ministérielle du comité conjoint de suivi de l’accord de coopération OPEP-non-OPEP, prévue jeudi prochain. Cette réunion devra examiner le niveau de conformité des Pays OPEP et non-OPEP à leurs engagements pris et consignés dans l’accord d’ajustement de production OPEP-non-OPEP, signé à Alger en 2016. L’examen du respect des engagements pris par les pays membres de l’OPEP et non-OPEP ainsi que l’évolution du marché pétrolier international et ses perspectives seront également à l’ordre du jour de ces importantes réunions, a-t-on indiqué. À rappeler que l’Algérie assurera à partir du 1er janvier 2020 la présidence de l’OPEP, ce qui démontre « son rôle primordial et actif dans cette organisation ».
À cet effet, le ministre a relevé le rôle joué par l’Algérie dans la contribution avec les autres membres à assurer la stabilité et l’équilibre du marché pétrolier international dans l’intérêt des pays producteurs et consommateurs, lit-on, dans le communiqué.
« L’Algérie va continuer et poursuivre ses efforts en coopération avec les autres pays membres et non-membres de l’OPEP pour assurer une stabilité des prix et un équilibre du marché dans l’intérêt des producteurs et des consommateurs », a-t-il affirmé.
L’Algérie présidera, également, à partir de janvier 2020, le Forum des pays exportateurs du gaz (GECF) et abritera la 22ème Réunion du forum en novembre 2020 et le 7ème Sommet du GECF en 2023, précise la même source.
« Le choix de l’Algérie à abriter ces évènements démontre la confiance et la crédibilité dont bénéficie notre pays au sein de ces organisations internationales pétrolières et gazières », a conclu le communiqué du ministère.
Yousra Hamdi