Feu

8 500 HECTARES DE FORÊTS DÉJÀ RAVAGÉS : Plan d’urgence anti-incendie lancé cette semaine

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Abdelhamid Hemdani, a révélé l’élaboration d’un plan d’urgence par ses services, avec la participation de la société civile pour lutter contre le phénomène des incendies devenu récurent dans notre pays, déclarant que les feux de forêt ont dévasté depuis le début de juillet en cours, près de 8 500 hectares de forêts, dont 2 200 hectares à Khenchela, soit 92% de la superficie globale ravagée cet été.
C’est lors d’une conférence de presse tenue jeudi, que Hemdani a affirmé que la plupart de ces incendies sont d’ «origine criminelle », citant, dans ce sens, le rapport établi par l’Agence spatiale algérienne (ASAL) et qui indique que les feux de forêt étaient partis, « tous sans exception », des bordures des forêts. Rappelant au passage qu’il y a eu déjà des arrestations et que l’enquête se poursuit. Pour lui, « il est inadmissible que dans l’Algérie indépendante, l’Algérie que nous voulons construire, les forêts des Aurès, ô combien symboliques, soit incendiées de façon criminelle, la veille de l’anniversaire de l’indépendance du pays». Cependant, le ministre en appelle à la conscience et à la responsabilité collective pour protéger le patrimoine forestier : « il faut un éveil collectif et action citoyenne pour lutter ensemble ». Soulignant que les superficies touchées par les incendies, au cours de la même période, ont été estimées à 2 600 hectares en 2020. Alors qu’une « hausse significative des incendies a été enregistrée cette année ». Selon lui, le pré-bilan des dégâts fait état de près de 8 000 arbres fruitiers qui seront sans doute indemnisés. En conséquence, Hemdani a révélé qu’un plan d’urgence a été élaboré par ses services, avec la participation de la société civile. pour ce faire, il a souligné la nécessité de renforcer le rôle des institutions, relevant du secteur, en vue de jouer leur rôle préventif. Et aussi contribuer à la lutte contre le risque d’incendies forestiers. Il s’agit, selon lui, notamment d’intensifier les campagnes de communication et de sensibilisation, en organisant des journées portes ouvertes, et aussi des spots télévisés montrant des images des dégâts causés par les incendies. Du coup, la stratégie de lutte contre les feux de forêt, élaborée par le ministère de l’Agriculture, est déjà lancée et elle sera davantage visible sur le terrain dès la semaine prochaine, précise encore Abdel Hamid Hemdani. Insistant, dans ce cadre, sur l’« Augmentation du degré de vigilance et de prudence chez les citoyens ». Ordonnant d’alerter sur les dangers des départs de feu de forêts. Et enfin, renforcer le travail de proximité de la population, notamment les riverains des forêts.
S. Oubraham