25e sila

25e SILA : Affluence remarquable des visiteurs au pavillon de la RASD

Le pavillon de la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD) participant à la 25e édition du Salon international du livre (SILA) qui se tient au Palais des Expositions (Pins Maritimes) à Alger connaît « une affluence remarquable » des visiteurs venus découvrir un large éventail d’ouvrages d’auteurs sahraouis.

Depuis l’ouverture du salon, le pavillon sahraoui accueille de nombreux visiteurs qui viennent découvrir des œuvres sahraouies poétique, romanesque et politique consacrés à la lutte et à la résistance du peuple sahraoui face à l’occupation marocaine et à sa politique expansionniste, a déclaré à l’APS la chargée du pavillon de la République sahraouie, Diha Mohamed Al-Salem.
L’intérêt que porte les Algériens au pavillon sahraoui reflète le lien fort unissant les peuples algérien et sahraoui, a-t-elle dit, précisant que le salon constitue une occasion pour faire découvrir, par le livre, aux exposants participant au salon venus de différents pays, la question sahraouie et les souffrances qu’endurent les détenus sahraouis dans les geôles marocaines.
La RASD expose au SILA 2022 une trentaine d’ouvrages en langues arabe, française, anglaise et espagnole, ainsi que des titres coédités par les ministères de la Culture algérien et sahraoui, a précisé Diha Mohamed Salem.
Et d’ajouter: « il s’agit notamment d’œuvres d’auteurs sahraouis connus dans les genres littéraires du roman, du récit et de la poésie hassanie réputée au Sahara occidental, le but étant de partager les expériences littéraires riches d’éléments du patrimoine sahraoui et de faire écho au combat et à la résistance de tout un peuple en lutte pour l’indépendance ». Entre autres livres exposés dans le pavillon réservé à la RASD, la responsable a cité « Le départ vers le soleil », « Sur la mémoire », « Eclairages de Saguia El-Hamra », « Les gloires d’un peuple », « Homme de guerre et de paix » et « L’Armée de libération sahraouie ». La 25e édition du SILA, qui se tient sous le thème « Le livre…
Passerelle de mémoire », se poursuivra jusqu’au 1er avril prochain. Elle regroupe 1250 maisons d’édition, dont 266 algériennes.
Plus de 300 000 titres dans divers domaines sont proposés. Outre l’exonération de toutes les maisons d’éditions des frais de location des stands, les autorités publiques ont décidé d’exempter les participants des taxes douanières afin que les prix des livres soient abordables pour les lecteurs.