Urgences

120 personnes victimes d’intoxication alimentaire lors d’une fête de mariage à Héliopolis (Guelma)

Pas moins de 120 personnes de tous âges ont été victimes d’une intoxication alimentaire collective, dans la nuit de samedi à dimanche, lors d’une fête de mariage dans la commune d’Héliopolis (wilaya de Guelma), a-t-on appris dimanche auprès de la cellule de communication de la wilaya. La même source a précisé sur la page officielle de la wilaya sur le réseau social Facebook que le wali, Kamel Eddine Kerbouche, s’est rendu à l’établissement hospitalier public (EPH) Ibn Zohr du chef-lieu de wilaya pour s’enquérir de l’état de santé des personnes touchées, qui y ont été admises, tandis que le reste des victimes de l’intoxication a été transféré à l’hôpital El Hakim Okbi et certaines autres structures de santé publique de proximité. L’enquête épidémiologique a mis en évidence que les victimes de l’intoxication alimentaire collective ont consommé des mets impropres lors de cette fête de mariage, qui « n’était pas autorisée », a souligné la même source. Dans ce contexte, la même source a fait savoir que le wali de Guelma, qui invite les citoyens à prendre des précautions, à faire preuve de prudence et à respecter les mesures préventives contre la Covid-19, en évitant notamment les rassemblements et les regroupements familiaux pendant l’été, a réitéré sa décision de prendre des mesures coercitives à l’encontre des contrevenants.

Une association de malfaiteurs spécialisée dans la falsification de billets de banque arrêtée à Djelfa
Une association de malfaiteurs spécialisée dans la falsification de billets de banque à valeur réglementaire et la distribution délibérée de fausse monnaie, à l’intérieur du territoire national, a été mise hors d’état de nuire par les éléments de la police judiciaire de la sûreté de daïra de Hed Shari (90 km au nord de Djelfa), a-t-on appris, samedi, auprès de la cellule de communication de la sûreté de wilaya. Cette opération a été réalisée, suite à des informations sûres parvenues, la semaine écoulée, à la brigade suscitée, portant sur l’arrivée à Hed Shari, d’un véhicule touristique en provenance d’une ville du sud du pays, avec à son bord quatre personnes, dont une femme, en possession d’une somme en faux billets, qu’ils s’apprêtaient à introduire sur le marché, en achetant certains besoins au niveau de locaux commerciaux de cette ville, a-t-on, appris auprès du responsable de cette cellule, le commissaire de police Saad Fites. Suite à quoi des patrouilles ont été constituées, et le véhicule en question a été interpellé, avec à son bords les quatre suspects âgés de 26 à 42 ans. La fouille du véhicule a abouti à la découverte d’une somme en faux billets de 2000 DA, estimée à 148.000 DA, outre la saisie d’une arme blanche prohibée de 6eme catégorie, (sans justification légale), au niveau du domicile du 4eme suspect impliqué dans cette affaire de falsification de monnaie nationale.

680 personnalités internationales appellent Biden à agir pour protéger les palestiniens
Au total 680 personnalités internationales de 75 pays ont signé une lettre ouverte au président américain, Joe Biden, l’appelant à l’action pour aider à mettre fin à l’oppression sioniste contre le peuple palestinien, et à protéger ses droits humains fondamentaux, rapporte dimanche l’agence WAFA. Dans cette missive, des membres de l’Alliance mondiale de la société civile, des chefs d’entreprise, des artistes, des chefs religieux et politiques et aussi des lauréats du prix Nobel, appellent les dirigeants américains à agir pour mettre fin à la domination israélienne et à l’oppression contre le peuple palestinien. « Votre administration s’est engagée dans une politique étrangère centrée sur la défense de la démocratie et la protection des droits de l’homme », rappelle la lettre adressée à M. Biden. « Vous avez récemment déclaré que vous pensiez que les Palestiniens et les Israéliens ont le même droit de vivre en sécurité et de jouir de mesures égales de liberté, de prospérité et de justice », écrivent -ils, rappelant la répression policière et les actes de violences perpétrés par des colons israéliens contre les palestiniens « malgré le cessez-le-feu officiel ».

La Covid-19 accélère la baisse du taux de natalité en Italie
La pandémie de Covid-19 aggrave le problème déjà inquiétant de la baisse du taux de natalité en Italie, bien que les experts affirment que les plus grands défis démographiques du pays sont antérieurs de plusieurs décennies à la pandémie. Les dernières informations de l’Institut national italien des statistiques (ISTAT) montrent que l’année dernière, le taux de natalité du pays était de 6,8 naissances vivantes pour 1.000 habitants, passant en dessous de 7 pour la première fois. Cela signifie qu’une moyenne de moins de 0,7% de la population totale du pays est née en 2020, contre 7,0 naissances vivantes pour 1.000 personnes en 2019 et 7,3 l’année précédente. Le chiffre pour cette année ne sera pas disponible avant le début de 2022. En remontant plus loin, la société de données Statista indique que le chiffre est passé en dessous de 10 pour la première fois en 1990. En 1950, au début du « baby-boom » de l’après-guerre, le pays enregistrait 21,2 naissances vivantes pour 1.000 habitants, et il y a un peu plus d’un siècle, dans les années 1920, la moyenne quinquennale était de 28,9.

Protection civile : session de formation pour les chargés de communication
Une nouvelle session de formation sur les techniques de communication se tient dimanche et lundi à la direction de la Protection civile d’Oran, au profit des chargés de communication des wilayas de Centre et de l’Ouest de la Protection civile, indique un communiqué de cette institution.
Ce cycle de formation s’inscrit « dans le cadre du développement et de la modernisation du secteur de la Protection civile, en particulier dans le domaine de la formation spécialisée, eu égard aux multiples missions de plus en plus complexes qui lui sont dévolues, notamment ce qui a trait à la prise en charge et à la réduction des différents risques et pertes en vies humaines », précise la même source. Cette session concerne les wilayas d’Oran, Tipaza, Djelfa, Laghouat, Tissemsilt, Mostaganem, Ain-Defla, Tissemsilt, Mostaganem, Sidi-Bel-Abbés et Saida.
Il s’agit de la 5 ème session du genre après celles organisée à El-Oued les 30 et 31 mars dernier, à Béchar les 7 et 8 avril, à Bordj Bou Arreridj les 26 et 27 mai, et enfin à Médéa les 2 et 3 juin courant.

Reprise des vols Téhéran-Paris à partir du 27 juin
Les vols directs Téhéran-Paris reprendront à partir du 27 juin courant, après la fermeture des frontières aériennes en raison de la pandémie du Covid-19, rapportent dimanche, des médias iraniens.
Selon un communiqué du bureau des relations publiques de la compagnie « Iran Air », repris par l’agence de presse, IRNA,les vols quotidiens Téhéran-Paris seront relancés du 27 juin jusqu’au 30 octobre prochain.
Début mars 2020, la compagnie publique iranienne « Iran Air », avait annoncé la suspension de tous ses vols vers l’Europe jusqu’à nouvel ordre.

L’Afrique, deuxième région au monde touchée par la migration intra régionale
L’Afrique avait la deuxième plus grande part de migration intra régionale, soit 63%, après l’Asie centrale et du sud qui comptait la plus grande part de sa diaspora résidant en dehors de la région, estimée à 78%, selon un rapport mondial sur les migrations internationales. À l’occasion de la Journée mondiale du réfugié, célébrée le 20 juin de chaque année, l’Observatoire des Camps de Réfugiés, OCR, a déclaré dans son rapport 2020, que l’Afrique centrale et occidentale comptaient environ 1,6 million de déplacés internes et 822 000 réfugiés et demandeurs d’asile(UNHCR). L’Afrique de l’Est, la Corne de l ’Afrique et la région des Grands Lacs accueillent 4,5 millions de réfugiés, 7,6 millions de déplacés internes et 171 000 demandeurs d’asile, soit la plus importante population déracinée de l’Afrique Subsaharienne. L’Afrique australe héberge près d’un million de réfugiés et demandeurs d’asile, venus principalement du Burundi, de la République Démocratique du Congo (RDC), de l’Ethiopie et de la Somalie.

L’ambassadeur russe de retour aux Etats-Unis après le sommet Biden-Poutine
L’ambassadeur russe à Washington, rappelé en mars pour des consultations, s’est envolé dimanche pour les Etats-Unis où il reprendra son poste, un aboutissement du sommet entre Joe Biden et Vladimir Poutine mercredi à Genève. L’avion de ligne transportant Anatoli Antonov a décollé à 09H20 locales (06H20 GMT) de l’aéroport moscovite de Cheremetievo pour New York, d’où il rejoindra ensuite Washington, ont annoncé les agences de presse russes.