Zetchi

Zetchi reçu par le wali de Sidi Bel-Abbès : La FAF sur le point de lancer sa deuxième Académie

La Fédération algérienne de football (FAF) poursuit son processus visant à donner à la formation son lustre d’antan, un processus engagé, rappelle t-on depuis l’intronisation de Kheireddine Zetchi à la tête de cette instance.
C’est dans cette optique d’ailleurs que Zetchi s’est rendu avant-hier à Sidi Bel Abbès où il a eu une entrevue avec le wali. L’ordre du jour de cette entrevue était la mise à la disposition de la FAF du Centre régional des jeunes talents implanté dans cette ville pour le transformer en un centre de formation relevant de la première structure du football algérien. à la faf, l’on tient énormément à lancer ce deuxième centre de formation dans les meilleurs délais, après avoir déjà mis en marche un premier centre du côté de Khemis Meliana dans la wilaya d’Ain Defla. Le site mis à la disposition de l’instance fédéral relève de la direction locale de la jeunesse et des sports. Une vingtaine de jeunes talents choisis après plusieurs opérations de prospection dans différentes régions du pays, suivent sur place leur cursus de formation sous la houlette d’un technicien espagnol assisté par des formateurs algériens.
Les jeunes de ce premier centre prennent également part aux rencontres du championnat régional des moins de 15 ans, histoire de leur permettre de se frotter à des adversaires plus âgés qu’eux et gagner davantage en compétition.
Pour revenir au centre de Sidi Bel-Abbès, il y a lieu de rappeler que la décision de se désister de ce site au profit de la FAF avait été prise du temps de l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab.
Cette procédure a pour but de permettre à la FAF d’enclencher son programme de formation au niveau d’infrastructures opérationnelles en attendant la construction des quatre centres de formation que Zetchi a promis de réaliser.
Un projet qui a été voté par les membres de l’Assemblée générale de la FAF et par lequel ils ont annulé celui relatif à la construction d’un hôtel haut standing que l’ex-président de la même instance, Mohamed Raouraoua, avait programmé avant la fin de son précédent mandat avec comme objectif de garantir une entrée d’argent pérenne pour la FAF.
D’ailleurs, l’annulation de ce projet, pourtant adopté par les mêmes membres de l’Assemblée générale qui l’ont gommé par la suite, a été pour beaucoup dans la guerre froide régnant toujours entre Raouraoua et Zetchi.
Ce dernier a déjà lancé le chantier de la réalisation du premier centre de formation de la FAF du côté de la wilaya de Tlemcen, plus précisément dans les Hauts-Plateaux de Lella Setti.
Hakim S.