Vibrant hommage à Bruxelles à feu Aït Ahmed par une association de la diaspora africaine

Un vibrant hommage a été rendu, vendredi à Bruxelles, à feu Hocine Aït Ahmed, « figure emblématique » du mouvement national de libération au cours d’une soirée d’hommage aux figures de libération africaine. Organisée par l’Association à but non lucratif Bana Mboka (Enfants du pays, une association de jeunes issus de la diaspora africaine), avec le soutien du Collectif mémoire coloniale et lutte contre les discriminations, cette soirée se veut un hommage aux précurseurs, aux combattants et combattantes de la liberté, aux indépendantistes, aux penseurs et philosophes d’Afrique subsaharienne et du Nord qui ont tracé la voie et ouvert des brèches pour la nouvelle génération.

Lutte contre le tabagisme : l’EHU d’Oran organise des journées de sensibilisation
Le comité anti-tabac de l’établissement hospitalo-universitaire 1er novembre 1954 d’Oran organise, à compter d’aujourd’hui des journées de sensibilisation contre le tabagisme. Ces journées, organisées en collaboration avec la commission de la santé et de la prévention de la wilaya d’Oran, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le tabagisme (31 mai), comporte plusieurs activités qui s’étaleront sur trois jours. Des conférences animées par des médecins spécialistes de l’EHU sont programmées à l’hémicycle de la wilaya d’Oran. Plusieurs thèmes seront débattus comme les moyens de lutte contre le tabac (service pneumologie), tabac et cancer (service oncologie), tabac et grossesse (service gynécologie) tabac et expériences du service de pneumologie de l’EHU. Des stands animés par des spécialistes de l’EHU (pneumologues, oncologues et ORL) seront par ailleurs installés au niveau des APC d’Oran, de Bir el Djir et d’Es-Sénia, dans le but de sensibiliser le grand public sur les dangers du tabagisme. En plus de la distribution de dépliants de sensibilisation au niveau de ces stands, les fumeurs peuvent bénéficier de séances de mesure de souffle et de mesure de taux de monoxyde de carbone dans l’air expiré, de tests sur la dépendance nicotinique ainsi que de tests psychologiques, ajoute-t-on de même source.

Cancer de la peau: découverte d’une molécule qui s’attaque aux mélanomes
Des chercheurs ont réussi à développer une molécule capable de réduire la viabilité des cellules de mélanome sans que celle-ci ne soit toxique pour les cellules saines, un espoir pour les malades atteints de ce cancer agressif de la peau. Cette molécule a été mise au point par une équipe de l’Institut français pour la santé et la recherche médicale (Inserm) dirigée par Stéphane Rocchi. Les résultats de leurs travaux sont publiés jeudi dans la revue américaine « Cancer Cell ». Le mélanome est une forme fortement agressive de cancer de la peau. « Il touche les mélanocytes, les cellules responsables de la synthèse de mélanine qui donne sa coloration à la peau », rappelle l’Inserm dans un communiqué. Trois stades de progression de la tumeur existent,à savoir, la « croissance radiale » lorsque les cellules prolifèrent de façon anarchique dans l’épiderme, la phase de « croissance verticale » qui implique une invasion du derme et finalement, la phase « métastatique » correspondant à une dissémination des cellules cancéreuses dans les tissus périphériques. Ces chercheurs ont découvert une nouvelle famille de molécules, « les Thiazole Benzensulfonamides (TZB) » présentant des propriétés anticancéreuses jugées « intéressantes ». Les chercheurs ont alors, « après de nombreux essais », modifié la structure initiale de TZD pour obtenir une formulation dont le « composé leader » a été appelé HA15. HA15 conduit à la mort des cellules de mélanome par « apoptose » (processus d’autodestruction en réponse à un signal) et « autophagie » (les cellules s’autodétruisant en s’enfermant dans des vésicules à double membrane avant d’être livrées aux lysosomes, organismes ordinairement chargés de digérer et détruire déchets et bactéries).

Accidents de la circulation : 26 morts et 69 blessés en 48 heures
Vingt-six personnes ont été tuées et 69 autres autres ont été blessées dans 18 accidents de la circulation, survenus au cours des dernières 48 heures au niveau national, selon un bilan de la Protection civile. Le bilan le plus lourd a été enregistré dans la wilaya de Tamanrasset avec 7 morts et 7 blessés suite à une collusion entre un camion et un bus de transport de voyageurs desservant la ligne Ouargla-Tamanrasset, au lieu- dit Tingentour, commune et daïra de Ain Salah, alors que 6 personnes ont trouvé la mort et une autre a été blessée à Mascara, suite à une collusion entre deux véhicules légers, survenue au lieu-dit El Maleh, commune de Zelmata. Les éléments de la Protection civile sont par ailleurs, intervenus pour évacuer 6 personnes ayant péri lors de noyades, dont 3 en mer, à Béjaïa, Tipaza et Tlemcen et 3 autres dans des réserves d’eau, dont une (1) victime à Blida et les 2 autres à Guelma.Les secours de la Protection civile sont en outre intervenus pour l’extinction d’un incendie ayant causé des pertes estimées à trois hectares à la forêt Merdjadjou à Oran, et un incendie urbain à Djelfa, qui s’est déclenché à l’intérieur d’un domicile dans la commune de Messaâd et provoqué des gênes respiratoires à une victime.