VACCIN

VACCINATION CONTRE LA COVID-19 : Benabderrahmane ordonne l’accélération de la cadence

En dépit de la situation épidémiologique critique que vit le pays, causée par la propagation rapide du variant Delta, la participation de tous les membres de la société, entre responsables, hautes autorités et société civile est impérative afin de maîtriser la propagation de la Covid-19 et faire reculer la tendance des contaminations.

En effet, alors que les citoyens ont montré l’élan de la solidarité depuis une semaine pour faire face à cette vague de corona qui a engendré beaucoup de décès, dont certains par manque d’oxygène, et la saturation des établissements hospitaliers, sur les réseaux sociaux émanent les appels à mobiliser des fonds pour l’acquisition de ces équipements, émanent des quatre coins du pays. Devant cette situation d’urgence, le gouvernement s’est réuni samedi pour examiner la situation actuelle liée à la pandémie du Covid-19.
Selon le ministre de la Santé, le secteur a mobilisé des capacités d’hospitalisation supplémentaires avec l’acquisition de nouveaux lots de concentrateurs d’oxygène, qui seront répartis entre les différentes structures hospitalières et les établissements hôteliers dédiés à la prise en charge des malades de la Covid-19. À ce sujet, le Premier ministre, Aymen Benabderrahmane, a rappelé les directives de président de la République, Abdelmadjid Tebboune, données pour la mobilisation de tous les moyens nécessaires aux niveaux des établissements de santé ainsi que les efforts engagés pour l’acquisition de nouvelles quantités de vaccins anti-Covid-19. Ordonnant, en outre, les membres du gouvernement à l’effet d’accélérer la cadence de vaccination au niveau des structures relevant de leurs secteurs.
Rappelant, dans ce cadre, que le Premier ministre, a affirmé, jeudi, que l’État avait pris « une série de mesures » pour assurer la disponibilité de l’oxygène dans les établissements hospitaliers et répondre à la demande croissante due à la recrudescence des contaminations à la Covid-19.Il s’agit, poursuit-il, de « l’importation de 15 000 concentrateurs d’oxygène, dont 1050 déjà réceptionnés, et 750 autres réceptionnés (vendredi), mais également de l’acquisition de « 2250 concentrateurs entre les 3 et 5 août prochains, tandis que d’autres cargaisons seront reçues par lots à compter du 10 août ». L’Algérie a passé commande, poursuit-il, pour l’acquisition de « 10 unités de production d’oxygène d’une capacité de 20 000 et 40 000 litres à répartir sur les grands établissements hospitaliers », ce qui permettra, d’après lui, « d’atténuer la pression qui prévaut actuellement au sein des hôpitaux ».Benabderrahmane a également fait état d’une mesure « urgente » prise dans ce sens, consistant en l’importation de « plus de 160 000 litres d’oxygène, en sus d’autres quantités ». À ces mesures s’ajoutent d’autres telles l’affectation des structures hôtelières aux patients afin de mieux les prendre en charge et de leur fournir les quantités d’oxygène nécessaires.
Enfin, il convient de relever que ces mesures visent non seulement à endiguer la crise sanitaire, mais aussi à éviter le pire par l’anticipation quant à la rentrée sociale qui doit être à l’abri de toute éventuelle dégradation de la situation épidémiologique.
Sarah Oubraham

POINT COVID-19
1172 nouveaux cas, 733 guérisons et 37 décès
Mille-cent-soixante-douze (1172) nouveaux cas confirmés de coronavirus (covid-19), 733 guérisons et 37 décès ont été enregistrés ces dernières 24 heures en Algérie, a annoncé hier le ministère de la Santé, dans un communiqué. Le total des cas confirmés de coronavirus s’élève ainsi à 172 564, dont 1 172 nouveaux cas durant les dernières 24 heures, celui des décès à 4 291 cas, alors que le nombre des patients guéris est passé à 116 009, précise le communiqué. Par ailleurs, 38 patients sont actuellement en soins intensifs, ajoute la même source. En outre, 19 wilayas n’ont recensé aucun cas durant les dernières 24 heures, 6 autres ont enregistré de 1 à 9 cas, tandis que 23 wilayas ont connu 10 cas et plus.
Le ministère de la Santé rappelle, par la même occasion, que la situation épidémiologique actuelle exige de tout citoyen vigilance et respect des règles d’hygiène et de distanciation physique, tout en insistant sur le respect du confinement et du port du masque.
APS