USM Bel Abbès : Un stage en Algérie et un autre à Tunis lors de l’intersaison

L’USM Bel Abbès, qui a remporté la coupe d’Algérie après une saison compliquée en championnat de Ligue 1 ‘’Mobilis’’, effectuera deux stages d’intersaison dont un à Gammarth à Tunis, a-t-on appris vendredi de la direction de cette formation.

Avant de se rendre en territoire tunisien, les joueurs de l’USMBA auront d’abord à reprendre l’entraînement le 26 juin en cours, date arrêtée par le nouvel entraîneur de l’équipe, le Tuniso-suisse, Moez Bouakez, pour le coup d’envoi de la préparation de la nouvelle saison. La reprise est prévue au niveau du Centre régional de préparation des équipes nationales à Sidi Bel-Abbès où les protégés de Bouakaz s’entraineront pendant quatre jours, avant de s’attaquer à leur premier regroupement dans le pays, a ajouté la même source, précisant que le lieu de ce stage n’a pas encore été fixé, mais le coach et les dirigeants vont choisir dans les prochains jours entre la ville d’Aïn Témouchent et celle de Sétif.
En attendant, l’USMBA poursuit son opération de recrutement en prévision de la nouvelle saison en engageant jeudi le gardien de but, Sofiane Khedaïria, dont l’expérience africaine acquise lors de ses nombreuses participations continentales avec l’ES Sétif devrait aider énormément la formation de la ‘’Mekerra’’ en Coupe de la Confédération à laquelle prendra part lors du prochain exercice, et ce, pour la deuxième fois de l’histoire du club. Khedaïria, qui a gardé les bois de la JSM Béjaïa (Ligue 2) lors de la deuxième partie de la saison écoulée, devient la quatrième recrue estivale de l’USMBA après Fateh Achour, le sociétaire du GC Mascara, qui vient de descendre en division nationale, Boualem Masmoudi, le capitaine d’équipe de l’ASM Oran (L 2), et Nabil Aït Fergane (RC Relizane, L2). Parallèlement à cette opération de recrutement qui se poursuit toujours, la direction du club entend régulariser, «au cours de la semaine prochaine», ses joueurs de l’effectif de la saison précédente et éviter par là-même qu’ils recourent à la Chambre de résolution de litiges de la Fédération algérienne de football pour réclamer leur argent et leur lettre de libération, souligne-t-on de même source.