Université Abdelhamid-Mehri : Introduction prochaine d’un master en cyber sécurité

Un master en cyber sécurité de haut niveau sera «prochainement» introduit dans le cursus d’études de l’université Abdelhamid-Mehri (Constantine 2), a annoncé, samedi, le recteur de cet établissement de l’enseignement supérieur, Mohamed- El Hadi Latreche, à l’APS, à l’issue d’une journée de sensibilisation sur la cyber sécurité. Il a ajouté que les efforts sont concentrés sur les modalités de montage de programmes de formation à prévoir dans le cadre de ce master, soulignant que les procédures d’habilitation de ce master ont été déjà lancées auprès du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. «L’introduction de ce master dans le cursus d’études de l’université Constantine2 a pour but de former des experts dans le domaine de la conception des systèmes électroniques sécurisés, matériel et logiciel pour lutter contre les cyber attaques de plus en plus nombreuses et dangereuses, menaçant les personnes mais également le cycle économique national», ont souligné, par ailleurs, des experts présents à cette journée de sensibilisation.
Mettant l’accent sur l’importance de cette formation, le doyen de la faculté des NTIC, Zaidi Sahnoune, a indiqué que la cybercriminalité, comme les cyber attaques et les cyber menaces n’ont pas de frontières, d’où l’importance, a-t-il appuyé, de «s’armer d’outils nécessaires de détection, de remédiation, et d’analyse pour contrecarrer ces dangers». Pour ce faire, a ajouté le même responsable, il faut former des cadres supérieurs en mesure «d’appréhender, de concevoir, de gérer, de maintenir et de développer des systèmes intégrés sécurisés et autres réseaux intelligents sécurisés, permettant de lutter contre les attaques informatiques et réduire les éventuels risques et menaces». Faisant état d’une «prise de conscience sociale» sur l’importance de la sécurité des systèmes informatiques et technologiques, M. Sahnoune a évoqué également l’utilité de cette formation en matière de perspectives de carrière pour les étudiants, car, a-t-il indiqué, «ce créneau n’est toujours pas investi en Algérie». Cette journée de sensibilisation qui se veut une occasion pour débattre les moyens à mettre en œuvre pour accélérer le processus d’introduction de ce master de formation, a été mise à profit pour débattre des expériences de la formation en cyber sécurité dans certains pays. A ce titre, le recteur de l’université Constantine 2 a tenu à assurer l’existence du potentiel humain capable de mener cette expérience et des moyens logistiques nécessaires pour la concrétisation de ce projet de formation, dont les laboratoires et les équipements de formation.