Ouergla

Tribunal criminel d’Ouargla : réclusion à perpétuité à l’encontre de deux narcotrafiquants

Une peine de réclusion à perpétuité a été prononcée par contumace, dimanche, par le tribunal criminel d’Ouargla, à l’encontre des nommés M.H.B et A.F.H pour «détention et transport illicites de drogues à des fins de commercialisation, dans le cadre d’une bande criminelle organisée». Des peines respectives de 20 ans et de 15 ans de prison ferme ont été également prononcées, dans le cadre de la même affaire, à l’encontre de deux autres personnes B.Y et H.M pour les mêmes griefs, en sus de la confiscation d’un véhicule tout terrain, de trois téléphones portables et une somme de 60.000 DA. L’affaire remonte, selon l’arrêt de renvoi, au mois de juin 2019, lorsque les services de la Gendarmerie nationale de la wilaya de Ghardaïa, agissant sur informations faisant état d’un trafic de stupéfiants, intercepté dans un barrage dressé dans la région de Guerrara (Ghardaïa) un véhicule tout-terrain suspect, conduit par le nommé Y.B en compagnie de H.M, et à bord duquel a été découverte une quantité de trois (3) quintaux de kif-traité conditionnés dans douze (12) cartons. Le nommé Y.M a affirmé s’être rendu, en compagnie de H.M, son gendre, et A.F.H qui conduisait un autre véhicule, dans la wilaya de Naâma pour récupérer la marchandise prohibée et l’acheminer vers la wilaya d’Ouargla. Le représentant du ministère public a requis, dans cette affaire, la réclusion à perpétuité pour l’ensemble des mis en cause.

Mort d’une fillette suite à une fuite de gaz à Tissemsilt
Une fillette a trouvé la mort par asphyxie et quatre membres de sa famille ont été sauvés suite à l’inhalation du monoxyde de carbone dans leur domicile à Khémisti (Tissemsilt), a-t-on appris du chargé de l’information à la direction de la protection civile Abdelghani Betoumi. La fillette âgée de 14 ans, a-t-il dit, a été asphyxiée par le gaz émanant du chauffage dans le domicile familial situé à hai «El wiam El Madani» de la ville de Khémisti, signalant que son corps a été déposé à la morgue de l’établissement hospitalier public de Tissemsilt. La fuite de gaz a aussi importuné quatre autres membres de la famille (le père et trois enfants) qui ont reçu les premiers soins sur place avant de les évacuer à la polyclinique de Khémisti. Les services de police ont ouvert une enquête pour déterminer les circonstances de l’accident, a-t-on fait savoir.

Démantèlement d’un réseau national de trafic de drogue à Mostaganem
La brigade de lutte contre la drogue de la sûreté de wilaya de Mostaganem a démantelé un réseau national spécialisé dans le trafic de drogue lors d’une opération ayant permis la saisie de près de 2 kg de kif traité, a-t-on appris dimanche auprès de ce corps de sécurité. Ce réseau criminel, activant au niveau des wilayas dans l’ouest du pays, est composé de huit individus âgés entre 22 et 44 ans et originaires des wilayas de Mostaganem et d’Oran, a indiqué le lieutenant Bachir Belkacem, chargé de l’information à la sûreté de wilaya. L’opération a eu lieu, a indiqué cet officier, suite aux renseignements faisant état d’un principal suspect résidant dans l’un des quartiers de la ville de Mostaganem où il traite ses opérations de commercialisation de drogue avec ses partenaires de la ville d’Oran. Après des opérations de surveillance et le suivi des suspects, la police a pu identifier le lieu et la date de la passation du marché et surprendre le réseau, ce qui a abouti à l’arrestation de deux individus en flagrant délit et la saisie du véhicule, contenant 1,640 kg de kif traité, des armes blanches, un télescope nocturne et une somme d’argent. Le principal mis en cause et son acolyte ont également été arrêtés, avec la saisie d’un deuxième véhicule et un motocycle, utilisés pour livrer la drogue et transporter des membres de ce réseau criminel, a ajouté la même source. Un dossier judiciaire a été élaboré contre les quatre prévenus pour les présenter devant le procureur de la République près le tribunal de Mostaganem pour les chefs d’inculpation de possession et trafic de drogue et association de malfaiteurs.

Trois morts et trois blessés dans un accident de la circulation à Béchar
Trois (3) personnes ont trouvé la mort et trois (3) autres ont été blessées, dont deux (2) grièvement, dans un accident de la route survenu dans la nuit de samedi à dimanche au nord de Béchar, a-t-on appris auprès des services de la Protection civile (PC).
L’accident s’est produit sur la route reliant la commune de Béchar à celle de Lahmar lors d’une collision entre deux véhicules légers à bord desquels se trouvaient les victimes, a indiqué à l’APS le responsable de l’unité principale de la PC de Béchar, le capitaine Kaddouri Boufeldja. Les corps des victimes décédées sur le coup ont été évacués par les éléments de la Protection civile vers la morgue de l’hôpital «’Tourabi Boudjemâa», tandis que les blessés ont été pris en charge par le service des urgences médico-chirurgicales de la même structure hospitalière, a-t-il précisé. Une enquête a été ouverte par la Gendarmerie nationale pour déterminer les circonstances exactes de l’accident, selon le capitaine Kaddouri Boufeldja.

Coupure de gaz aujourd’hui dans la commune des Eucalyptus (Alger)
L’alimentation en gaz au niveau de la commune des Eucalyptus (Est d’Alger) sera perturbée mardi prochain à partir de 5h en raison de travaux de renforcement du poste de distribution public de Cherarba, a indiqué lundi un communiqué de la Direction de de distribution d’El Harrach relevant de la Société algérienne de distribution de l’électricité et du gaz d’Alger. Cette perturbation, programmée de 5h jusqu’à 19h, affectera deux quartiers de la commune des Eucalyptus: la Cité El Djomhouria et Hai Mahieddine-Cherarba, précise la même source. De plus, des postes moyenne pression sont concernés par ladite coupure: Algérienne des eaux (ADE), Eurl BAHA Cherarba, Eriane Mousse, Sarla SBA Sodas et Boissons d’Algérie, Sarl SAFGI Abas Terki, Lycée Messaouda Djaida, Lycée 1.000 Rmadnia. La Direction de distribution d’El-Harrach met à la disposition de ses clients, pour toute information complémentaire, le numéro de son centre d’appel 3303 et s’excuse pour les désagréments que pourrait occasionner cette coupure de l’alimentation en gaz.

Le président d’APC de Zahana (Mascara) démis de ses fonctions
Le wali de Mascara, Abdelkhalek Sayouda a mis fin dimanche aux fonctions du président d’APC de Zahana qui fait l’objet d’une condamnation par la justice, selon un communiqué de la wilaya. La même source a indiqué que la chambre pénale de la Cour de justice de Mascara a, en date du 1er décembre 2019, condamné le président d’APC de Zahana dans une affaire liée à la gestion de la commune. Le wali de Mascara a pris cette décision en vertu de l’article 43 du code communal selon lequel il est mis fin aux fonctions d’un élu ayant fait l’objet de poursuites judiciaires en raison d’un crime ou d’un délit en rapport avec les deniers publics, pour des actes contraires à la morale ou faisant l’objet de procédures judiciaires l’empêchant de poursuivre son mandat électoral de manière adéquate, jusqu’à l’émission d’un jugement définitif de la part de la juridiction compétente, a-t-on souligné.