TOUT EN RÉITERANT SON APPEL À LA « CONTINUITÉ » : Le groupe G15+4 mobilise ses troupes pour la Présidentielle

L’Alliance de la continuité pour la stabilité et la réforme, ou communément appelée le groupe 15+4, a fait part hier, à l’issue d’une réunion consultative regroupant les chefs et représentants des partis politiques appartenant à cette coalition, de sa volonté de «coordonner et de coopérer avec tous les partis politiques qui soutiennent le président de la République pour la continuité».
Autrement pour le groupe, «toutes les parties soutenant la continuité, en l’occurrence, l’UGTA, le Patronat, des organisations estudiantines… sont appelées à mobiliser leurs bases militantes». Dans un communiqué de presse, rendu public à l’issue des travaux de la rencontre, le Groupe a affirmé qu’«il compte plus de 2 000 élus locaux, et pas moins de 25 parlementaires». «Ces derniers sont appelés à garantir le succès de la première phase de préparation des prochaines élections, notamment du processus de collecte des signatures, et de formuler des propositions concrètes qui enrichissent le programme électoral du candidat, qui sera officiellement soutenu par le groupe».
Toujours en appelant à la continuité, le groupe a «réaffirmé la position ferme du groupe, qui soutient la poursuite de la continuité et du soutien du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, afin de préserver les acquis, de remédier aux carences constatées, de rectifier la trajectoire du développement économique et social, d’approfondir les réformes et de consolider les pratiques démocratiques, et renforcer l’État de droit, et ce, dans le cadre dans le cadre d’une vision de réforme inclusive qui assure une transition continue entre les générations ».
Sur un autre plan, lors de la même rencontre les chefs des partis concernés se sont entendus à « entamer la deuxième étape de ses activités, relative, à l’organisation d’une campagne de sensibilisation à l’intention des citoyens au cours de ce mois de février et mars 2019, afin de les sensibiliser et de les mobiliser pour participer activement aux prochaines élections présidentielles».
Ceci étant, tout en œuvrant à se pencher et prendre en charge leurs préoccupations dans le cadre du programme électoral proposé.
«Ce programme sera enrichi à travers des séminaire, et des journées d’étude, organisées par des spécialistes des questions économiques, financières, sociales, culturelles, éducatives et de sécurité».
Le groupe ne manquera pas d’inviter «toutes les parties concernées (partis politiques, institutions administratives, la Justice, la Haute instance indépendante de surveillance des élections, la presse nationale, ainsi que les organisations de la société civile, etc.) à tout mettre en œuvre pour la réussite de cette échéance électorale». Ceci en vue de «faire de la date du 18 avril prochain une date phare pour l’Algérie». «Une date durant laquelle la pratique démocratique sera loin du discours pessimiste et décourageant mettant en cause la transparence de l’opération de vote», ont noté les rédacteurs du communiqué. Ne manquant pas de souligner leur satisfaction à l’égard de la stabilité de la sécurité dans notre pays, malgré sa présence dans une région sensible, le Groupe des 15+4 a, par ailleurs, salué les «efforts et les sacrifices consentis par différents corps de sécurité dirigés par l’Armée nationale  populaire visant à renforcer la mobilisation des Algériens autour de leurs institutions de sécurité afin de leur permettre de faire face aux défis croissants en matière de sécurité et de maintenir l’unité et la souveraineté nationales, ainsi que de soustraire ces importantes institutions républicaines aux conflits politiques ».
Lamia Boufassa