Algérie-Mali Mahrez

Totalisant 30 offrandes : Mahrez meilleur passeur de l’histoire des Verts

Absent de la rencontre face au Botswana jouée, hier soir, à Gaborone dans le cadre de la deuxième journée des éliminatoires de la CAN-2021 pour des «raisons personnelles», Riyad Mahrez avait signé quatre jours auparavant, c’est-à-dire face à la Zambie en inauguration de ces éliminatoires, sa 30ème offrande lorsqu’il a servi à Bounedjah une balle sur un plateau pour clôturer le festival de buts algérien.
Nombreux ne le savent pas peut-être, mais Mahrez, qui compte également 14 buts sous le maillot national, est tout simplement le meilleur passeur de l’histoire de la sélection algérienne pour le moment. Voilà qui renseigne davantage sur son poids au sein du ‘’Club Algérie’’, que l’entraîneur national, Djamel Belmadi, a vite relevé, ce qui l’a poussé du reste à faire de lui un véritable leader des Fennecs, avec le résultat que tout le monde connait.
Pour rappel, Mahrez est le premier Africain à recevoir le prix de meilleur joueur du championnat anglais, en 2016, lorsqu’il a été aussi logiquement élu joueur africain de l’année. Il se classe également 7e du Ballon d’or, derrière Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, Antoine Griezmann, Luis Suarez, Neymar et Gareth Bale ! Que du lourd devant lui.
La saison passée aussi, le capitaine des Verts a gagné tous les titres possibles en Angleterre avec Manchester City (44 matches toutes compétitions confondues, 12 buts) : championnat, Cup et League Cup. Dans la foulée de cette saison exceptionnelle, le stratège des Fennecs a réussi une splendide CAN : 3 buts inscrits, et surtout ce coup franc décisif – enroulé pied droit – à la 95e minute de la demi-finale, qui donnera la possibilité à l’Algérie de remporter sa première coupe d’Afrique depuis 29 ans.
«Mahrez est le genre de joueur qui vous envoie en finale, s’est réjoui en conférence de presse à l’époque son sélectionneur Djamel Belmadi. Il se met au diapason de l’équipe, il veut plus que jamais être un leader. Je ne suis pas un entraîneur qui base son équipe autour d’un joueur, mais le leader apparaît tout seul».
Hakim S.