bty

Tizi-Ouzou : Plus de deux milliards de DA pour les communes et zones d’ombre

Une enveloppe financière de 2,3 milliards de DA a été attribuée à la wilaya de Tizi-Ouzou, au titre de l’exercice 2021, pour réaliser des projets de développement dans 67 communes et zones d’ombre, a annoncé, jeudi ,le wali Mahmoud Djamaa.

En marge de la célébration de la Journée nationale du Chahid, M. Djamaa a expliqué que cette enveloppe financiére a été mobilisée au titre des plans communaux de développement (PCD), précisant que 50 % de ce montant devrait être destiné à la mise à niveau des zones d’ombre. Selon le wali, en sus des projets inscrits au titre des PCD, d’autres opérations de développement sont prises en charge par différents secteurs. M. Djamaa a cité à ce propos « la mobilisation, par le ministère de l’Habitat d’une enveloppe financiére de 200 millions de DA pour la réalisation de réseaux d’assainissement et d’AEP en milieu rural, notamment dans les zones d’ombre ». Concernant les projets liés à l’amélioration de la couverture énergétique au niveau local, dans les zones d’ombre en particulier, le chef de l’exécutif de Tizi-Ouzou a indiqué qu’il est question de préserver une enveloppe financière complémentaire pour la réalisation d’opérations de raccordement au réseau d’électricité et de gaz ». Il a rappelé que le programme destiné à la mise à niveau des 402 zones d’ombre réparties sur 48 communes de la wilaya, de plus 10,29 milliards de DA, est pluriannuel. La budgétisation des 1.179 projets exprimés en direction de ces localités se fera graduellement, a-t-il rassuré. Le wali a également indiqué que des brigades sont en train de sillonner les zones d’ombre à l’effet d’examiner et évaluer le service public au niveau de ces localités, notamment en matière de couverture sanitaire et de scolarisation, d’alimentation en eau potable, de raccordement au réseau d’assainissement et de couverture énergétique en vue de combler les déficits ». La célébration de la Journée nationale du Chahid a été l’occasion pour M. Djamaa de se rendre au village de Boumhala, relevant de la commune de Sidi-Naâmane à l’ouest de Tizi-Ouzou, qui a doublement souffert du colonialisme et des affres du terrorisme durant la décennie noire.
Classé zone d’ombre, ce village bénéficie d’un accompagnement des autorités locales en prenant en charge le financement de différents projets pour aider les habitants qui ont fui la région à se réinstaller, en leur assurant toutes les commodités nécessaires. Lors de cette visite, le wali a procédé à l’ouverture d’une piste agricole de trois (3) Km qui a été réhabilitée devant permettre aux habitants d’avoir accès à leurs terres et champs d’oliviers dans cette zone à vocation agricole.