Feu

Tizi-Ouzou : Plus de 2 000 hectares de végétation touchés par des flammes

Une superficie totale de 2.287 hectares de végétation a été la proie d’incendies à travers la wilaya de Tizi-Ouzou, selon un bilan de la Conservation locale des forêts communiqué lundi à l’APS. Le document, établi du début de la saison et arrêté à la mi-août en cours, fait ressortir 249 feux enregistrés ayant fait disparaitre 2.287 ha de surface et occasionné des pertes économiques estimées à 142.126.780,00 DA.
Les surfaces incendiées se répartissent géographiquement à travers la daïra de Tigzirt touchée par 39 foyers d’incendies ayant occasionné la perte de 613 ha, suivie par Azzefoun avec 307 ha, Mekla 219,5 ha, Azazga 216 ha et Draa El-Mizan avec 193,5 ha brulés.
Le document de la conservation des forêts fait ressortir que les broussailles sont les plus touchées avec 40 % des surfaces incendiées, suivies des maquis avec 27%, les divers arbres fruitiers avec 25% et enfin les forêts avec 8%.
S’agissant du nombre d’incendies enregistrés durant ces trois mois, il est enregistré 31 durant le mois de juin qui ont fait périr une superficie de 93,5 ha, 149 qui ont ravagé 1.515 ha pour le mois de juillet et 69 incendies ayant fait disparaitre 678,5 ha de végétation durant la première quinzaine du mois d’août. La conservation a noté, à ce propos, «un nombre important de départs de feux dès le mois de juin, ce qui n’est pas habituel pour un début de saison», occasionnés, selon la même source, par «l’apparition de conditions caniculaires persistantes».
Par ailleurs, et s’agissant des causes d’incendies, le document relève «la réduction ou l’absence de zones tampon entre le milieu naturel et le milieu habité enclavé, qui était souvent à l’origine d’importants départ de feux, par négligence et, ou, par manque de vigilance» .
Au chapitre d’estimations financières des dégâts occasionnés par espèce, le chêne liège représente 80% du montant global des pertes occasionnées, estimées par la même source à 142.126.780, 00 DA.