Ines ibbou

Tennis : Une aide de 20.000 livres de Guedioura pour la tenniswoman Ines Ibbou

Le footballeur international algérien Adlene Guedioura a fait don de 20.000 livres sterling au fonds d’aide à la tenniswoman Ines Ibbou, sa compatriote qui a fait le buzz dernièrement sur le web en attirant l’attention sur les grosses difficultés financières que connaissent les joueurs mal classés depuis l’arrêt de la compétition en raison de la pandémie du nouveau coronavirus. Le milieu de terrain du club qatari Al-Gharafa, sacré champion d’Afrique des nations l’été dernier en Egypte, a accompagné son aide financière de plusieurs appels à contribution via les réseaux sociaux, encourageant les généreux donateurs à mettre la main à la poche. « Vous aussi faites un don. Aidez Ines Ibbou pour qu’elle puisse continuer à représenter le tennis africain. C’est un sport dans lequel les joueuses sont très rares sur ce continent », a lancé Guedioura sur Twitter. Contrairement aux stars du tennis mondial, les joueurs mal classés comme Ines Ibbou (620e mondiale) doivent continuer de jouer régulièrement pour pouvoir subsister. L’arrêt complet de la compétition depuis deux mois en raison de la pandémie le ur a donc été très préjudiciable, particulièrement sur le plan financier. Attentives à cela, les hautes instances du tennis mondial se sont empressées de créer un fonds spécial pour venir en aide à ces joueurs mal classés. Alors que les premières informations, en avril, évoquaient un fonds de soutien pour les joueurs et joueuses classés jusqu’à la 700e place mondiale, celui-ci pourrait finalement ne concerner que le top 500 en simple, le top 175 en double. C’est en tout cas le plan décidé par l’ATP et la WTA selon la journaliste canadienne Stéphanie Myles, pour Open Court. Ines Ibbou ne pourrait donc pas bénéficier de cette aide. A moins que la Fédération internationale (ITF) ne consente un effort financier supplémentaire et rajoute une certaine somme aux quelque 6 millions de dollars (5,55 M euros) rassemblés par les sept instances dirigeantes du tennis mondial (ATP, WTA, ITF et les 4 Grands Chelems). Certaines stars du tennis mondial ont refusé de verser la moindre aide à ce fonds, comme cela a été le cas pour l’Autrichien Dominic Thiem, qui a considéré que les joueurs mal classés « ne méritent pas » qu’on leur vienne en aide, car « ils ne sont pas très professionnels » et « ne font pas assez d’efforts pour s’en sortir seuls ». L’Algérienne de 21 ans a alors réagi en rédigeant une lettre ouv erte à l’attention de Thiem, dans laquelle elle lui a expliqué les difficultés que traversent les joueurs mal classés. Une lettre qui a fait bousculer les choses et pas uniquement dans le monde du tennis, puisque même le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a eu vent de cette affaire et a réagi aussitôt, en promettant une aide immédiate à Ibbou à travers le ministère de la Jeunesse et des Sports. Mais pas seulement, puisque le fonds « GoFundMe » a été également ouvert dans la même perspective, et c’est à ce niveau que Guedioura vient d’apporter sa contribution.