Syrie(3)

Syrie : L’ONU réitère l’appel à un cessez-le-feu global pour contrer la COVID-19

L’Envoyé spécial des Nations unies pour la Syrie, Geir Pedersen, a réitéré, jeudi, l’appel à un cessez-le-feu national immédiat et complet dans toute la Syrie afin de permettre un effort global pour contrer la pandémie du COVID-19. Intervenant lors d’une réunion du groupe de travail humanitaire du Groupe international de soutien à la Syrie (ISSG), tenue par vidéoconférence, M. Pederson s’est déclaré prêt à travailler avec toutes les parties au conflit pour aboutir à arrêt global des hostilités, tout en saluant les efforts déployés par l’ensemble de ces parties en vue de répondre à la menace de la pandémie dans le pays. Lors de cette réunion, convoquée par Mme Najat Rochdi, Conseillère humanitaire principale auprès de l’Envoyé spécial pour la Syrie, la direction humanitaire des Nations unies dans ce pays et les centres régionaux de l’ONU en Turquie et en Jordanie ont informé les membres du groupe de travail des besoins urgents liés à l’accès humanitaire, selon un compte rendu de la réunion diffusé par l’ONU. Les membres du groupe de travail humanitaire ont également été informés que le virus pourrait avoir «un impact dévastateur» compte tenu de la crise prolongée et de la destruction et des dommages importants au système de santé syrien. «Le système de santé publique de la Syrie est fragile et aura besoin d’un soutien considérable pour renforcer ses capacités. Il est urgent de disposer d’équipements, d’appareils et de fournitures médicales supplémentaires pour contenir une éventuelle épidémie», selon la même source. Et d’ajouter que 6 millions de Syriens déplacés à l’intérieur du pays, dont un million dans le nord-ouest de la Syrie depuis le 1er décembre et 1,8 million à Damas et dans les zones rurales de la capitale, vivent dans des conditions qui les rendent particulièrement vulnérables aux infections respiratoires.