FEU DE FORET

Surfaces forestières incendiées à Blida : Opération de repeuplement de 260 hectares

Un programme de repeuplement et de reboisement d’une surface forestière de 260 hectares brûlée a été élaboré par la Conservation des forêts de la wilaya de Blida, a-t-on appris lundi du chargé du service organisation et de la police des forêts relevant de ce secteur, Azzedine Chettoum. Le programme prévoit le repeuplement des surfaces brûlées à maintes reprises par les feux de forêts n’ayant pu, de ce fait, se renouveler naturellement, a indiqué à l’APS M. Chettoum. Dans le cadre de ce programme lancé dernièrement pour se poursuivre jusqu’au mois de mars prochain, il a été mis en terre près de 3000 plants d’arbustes de différentes essences (pin d’Alep, chêne liège et cèdre) dans différentes régions ayant accusé, ces dernières années, a-t-il dit, des pertes importantes de surfaces végétales proie aux feux de forêts, à l’instar de la région touristique de Chréa et des zones montagneuses de Souhane et Djebabra (Est de Blida). Une campagne similaire pour la mise en terre de 530 plants d’arbres est, en outre, programmée pour samedi prochain au profit de la région de Hammam Melouane, a-t-il ajouté. Selon M. Chetoum, les incendies de forêts ont enregistré un «net recul» à Blida durant la saison estivale écoulée, dont la campagne de lutte contre les incendies de forêts a été lancée début juin dernier, comparativement à la même période de l’année dernière. «Avec un seul incendie sans pertes notables, la région de Chréa a été particulièrement épargnée durant cet été 2018», après «les énormes pertes subies ces dernières années», a-t-il souligné. Pour cet été 2018, Azzedine Chettoum a fait état de l’enregistrement, à travers la wilaya, de 80 incendies, ayant détruit une superficie globale de 141 ha, contre 185 feux de forêts enregistrés en 2017, avec une perte globale de 391 ha de couvert végétal.
A l’origine de cette baisse, le chargé du service organisation et de la police des forêts a cité les mesures préventives entreprises par la Conservation locale des forêts, pour préserver l’importante ressource sylvestre de la wilaya, a-t-il observé, signalant notamment les patrouilles régulières de contrôle organisées, principalement entre la mi-journée et 16H00, réputée pour être la période de déclaration du plus grand nombre d’incendies, selon une étude réalisée par cette direction.
Ce dispositif de prévention a été soutenu sur le terrain par d’importantes campagnes de sensibilisation, menées par la Conservation des forêts, en collaboration avec les services de la Protection civile, en direction des populations riveraines des forêts.