Surcharge

SURCHARGE DES CLASSES : Un problème « sans gravité », selon Belabed

À l’occasion du coup d’envoi de la rentrée scolaire 2022/2023 qu’il a donné hier depuis la wilaya de Djanet, le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, a estimé que le problème de la surcharge des classes serait sans gravité, contredisant ainsi certaines associations de parents d’élèves mais notamment des syndicats du secteur qui ont, à maintes reprises, mis en garde contre cette épineuse question qui risque de faire tâche noire tout au long de l’année scolaire.

Bien que le problème existe depuis plusieurs années sans que des solutions adéquates ne soient mises en place, la surcharge des classes menace, en effet, le bon déroulement de la scolarité dans beaucoup d’établissements scolaires du pays ou le nombre d’élèves oscille les 60 par classe. Une situation qui s’est aggravée suite à l’abandon du système d’enseignement par groupes adopté durant les trois années de Covid-19. Si du côté des partenaires , le constat est sans appel, le premier responsable du secteur s’est montré, le premier jour de la rentrée des classes, pas très préoccupé par ce problème. Il a affirmé depuis Djanet que la surcharge n’est pas aussi grave cette année comme cela se dit ici et là, soulignant que très peu d’établissements souffrent de ce problème, promettant par la même occasion de le régler le plutôt possible. « Chaque élève est en droit d’avoir sa place pédagogique assurée. Nous avons le contrôle de la situation, et vous allez le constater par vous-même » a lancé le premier responsable du MEN à la presse. Dans ce même contexte, il a indiqué que le secteur a bénéficié de 413 nouveaux établissements scolaires, et plus de 1700 classes renforcées pour l’allégement de la surcharge.

« Le niveau des enseignants d’anglais est indiscutable »
Évoquant, par ailleurs, l’introduction de l’anglais dans le cycle primaire, Belabed a assuré que les enseignants recrutés pour assurer cette mission sont des titulaires de licence en anglais ou en interprétariat.  De plus, a poursuivi Belabed, ces enseignants ont été formés et encadrés par des experts et des pédagogues.
« Leur niveau est donc indiscutable », a-t-il tranché. Pour leur formation, le ministre de l’Éducation a indiqué qu’elle «se poursuit toujours», rappelant à l’occasion que les 5357 enseignants recrutés «ont déjà bénéficié de 60 heures de formation du 8 au 19 septembre derniers». Dans le même cadre d’idées, il a fait savoir que plus de 20 000 établissements scolaires du primaire ont bénéficié du livre d’anglais, et que celui-ci était disponible dans toutes les écoles, pour la réussite de l’enseignement de l’anglais conformément aux instructions du président Tebboune.
À rappeler que près de 11 millions d’élèves ont rejoint hier les bancs de l’école après plus de trois mois de vacances. Sur les 10 977 642 élèves concernés par cette rentrée, 425.625 élèves ont fait leur rentrée à l’école pour la première fois, soit une hausse de près de 4,3% du nombre d’élèves. Ces derniers sont répartis sur 353.175 groupes pédagogiques encadrés par 529.826 enseignants.
Ania Nch

SOLIDARITé NATIONALE
Les élèves aux besoins spécifiques au rendez-vous de l’école
Ils étaient près de 30 000 élèves aux besoins spécifiques à avoir été hier, au rendez-vous avec le premier jour de la rentrée scolaire, en ayant accès à des classes pédagogiques pour l’année 2022/2023. La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaouter Krikou a supervisé hier à Tlemcen la cérémonie d’ouverture de la nouvelle année scolaire des élèves aux besoins spécifiques, en présence des autorités de la wilaya, qui s’est déroulée au Centre des malentendants, dans la commune de Mansourah. Par la même occasion, la ministre assisté durant sa visite, à un cours inaugural ainsi qu’aux activités organisées par les élèves, non sans une visite dans les classes aux centres psychopédagogiques de la wilaya précitée. À Tlemcen la nouvelle année scolaire concerne 797 élèves ayant différents handicaps qui sont répartis à travers 14 centres spécialisés alors que 131 autres ont été intégrés dans 15 classes du secteur de l’Éducation nationale. La nouvelle année 2022/2023 verra le retour d’élèves aux besoins spécifiques à leurs établissements spécialisés relevant du secteur d’action sociale et accueillera ces élèves à travers 238 établissements psychopédagogiques sous la direction de l’action sociale, et 1065 classes dans les établissements du secteur de l’Éducation nationale à travers le pays.
M. Seghilani

Le message du Président aux élèves et à la communauté éducative
Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a félicité, hier, les élèves ainsi que la communauté éducative à l’occasion de la rentrée scolaire 2022/2023. « Je souhaite toute la réussite à nos élèves à l’occasion de la rentrée scolaire. C’est désormais l’heure du travail et du sérieux. Tous mes vœux de réussite à vous tous, ainsi qu’à la communauté éducative », a tweeté le président de la République.
A. N. ch.