STARTUPS CONFERENCE

START-UP ET HIGH-TECH : Bientôt une agence nationale du numérique

L’annonce a été faite lors du lancement de la caravane de sensibilisation sur le digital, l’entrepreneuriat et le paiement électronique, qui s’étalera jusqu’au 30 juillet prochain et en sillonnant pas moins de 20 wilayas. En effet, le ministre du Commerce, Kamel Rezig, a déclaré samedi dernier que « le paiement électronique représentera, d’ici 2023, 50% des transactions commerciales». Il annonce que son département proposera au gouvernement, un amendement de la loi du e-commerce, pour qu’elle soit compatible avec la réalité financière des entreprises. À propos des victimes d’escroquerie sur les réseaux sociaux liée à ce genre d’activité, le ministre rejette l’existence d’un vide juridique. Relevant l’impossibilité de gérer toutes les fenêtres virtuelles, M. Rezig appelle les citoyens à faire preuve de vigilance et, en cas de doute, à s’adresser au Centre national du registre du commerce. Au vu du nombre insignifiant d’entreprises ayant adopté le e-commerce, une synergie intersectorielle devrait permettre d’améliorer cette contre-performance. Une partie du programme du ministère du Commerce, qui sera soumis au Gouvernement, puis au Parlement, ajoute le ministre, consiste à réguler cet espace et à le développer. À propos de la caravane, le ministre précise qu’elle s’inscrit en droite ligne des engagements du Président inhérents au développement des start-up et à la modernisation de l’Administration. Ajoutant que « le Premier ministre a donné des instructions pour l’accueil, le soutien et l’accompagnement de tous les porteurs d’idées, désirant créer leurs propres entreprises dans ce domaine ». Intervenant, lors de cette rencontre, Fatiha Slimani, représentante du Premier ministre, a appelé les jeunes créateurs de start-up à s’organiser en associations, et annoncé le lancement, avant juin, de l’agence du numérique qui réunira plusieurs ministères, dont le MDN, ainsi que la DGSN et un comité d’experts. Pour sa part, Le wali d’Alger a mis en avant l’esprit inventif des jeunes Algériens, assurant un meilleur accompagnement à ceux qui détiennent des start-up ou des projets importants, en mettant à leur disposition les assiettes foncières. D’autre part, il y a lieu de préciser que la caravane commencera à sillonner, d’abord, les wilayas du Sud, avec la participation de 1 500 ambassadeurs de l’évènement, et verra la consécration de 15 meilleures start-up, ainsi que l’organisation d’autres manifestations, comme la «Students Tour» qui vise l’implication des étudiants. L’évènement sera aussi marqué par l’organisation d’«Algérie Start-up Awards». Outre une récompense financière, ils bénéficieront d’un accompagnement, du coaching et d’une participation au Forum annuel de l’investissement de Dubaï. D’autres expositions traiteront des enjeux de la fintech, de l’intelligence artificielle, de la Banque mobile, de la 5G, du E-commerce et du big data.
Y. H.