masquep3

Son port deviendra obligatoire dès le premier jour de l’Aïd : Jamais sans mon masque !

Sous le slogan : «Port du masque: se protéger pour protéger les autres», une campagne nationale est lancée hier vendredi dans les 48 wilayas en faveur du port du masque obligatoire pour les commerçants et les clients.

Le coup d’envoi de cette campagne nationale en faveur du port du masque obligatoire par les commerçants et les clients, est donné hier par le ministre du Commerce, Kamel Rezig, à 11h depuis le marché de proximité Ali-Mellah à la Place du 1er Mai (Alger), en compagnie du ministre délégué chargé du Commerce extérieur, Aïssa Bekkaï, en présence de représentants de la société civile. Le ministre a, en outre, fait savoir que des campagnes analogues seront lancées simultanément dans les 48 wilayas, en application des instructions du Premier ministre relatives à l’obligation du port du masque pour tous afin de protéger la santé publique. Rezig a, par ailleurs, rappelé que le ministère du Commerce avait rendu obligatoire le port du masque dans les grandes surfaces commerciales et les commerces, saluant les commerçants qui ont respecté les gestes barrières et la distanciation sociale. Lors de lancement de cette campagne nationale de sensibilisation, le ministre Rezik a adressé de sévères mises en garde au cas où les commerçants qui doivent fermer – suivant les mesures de confinement – ne respectent pas la fermeture. Le ministre a annoncé qu’en plus de la fermeture des commerces enfreignant la loi pour une durée d’un mois, leurs dossiers seront traduits aussi devant la Justice. Le ministre a indiqué que le grand nombre de commerçants que compte l’Algérie ne permet par le contrôle de tout le monde par les agents du département du Commerce, invitant les consommateurs a joué leur rôle en refusant d’aller dans ces commerces qui enfreignent la loi sur le confinement.
Hamid Mecheri