snvi

SNVI de Rouiba : Les travailleurs mettent fin à leur grève

Après un mouvement de grève qui a duré plus d’une semaine au niveau du complexe SNVI de Rouïba, les travailleurs ont repris le travail. Ils ont ainsi répondu favorablement à l’appel de leur syndicat qui a effectué un travail de sensibilisation auprès des protestataires notamment sur la protection et la sauvegarde de leur outil de travail. Chose qui a apporté ses fruits, puisque les grévistes ont repris le chemin des ateliers. L’amorce du dialogue avec le P-DG du groupe SNVI a également contribué à l’apaisement de la tension qui prévalait dans le complexe industriel, même si ce dernier est arrivé après le silence de plusieurs jours ont déploré les travailleurs. Le premier responsable de la SNVI a invité les travailleurs à reprendre le travail dans la sérénité en leur demandant de rester vigilants pour contrecarrer toute manœuvre déstabilisatrice et de déployer tous les efforts nécessaires pour améliorer la production en maintenant un climat de confiance. Dans ce cadre, la direction de la SNVI a procédé au retrait de la plainte déposée contre les 02 syndicalistes et s’engage à ouvrir un dialogue avec le collectif des travailleurs afin de relancer l’activité dans toutes les filiales du groupe. Les syndicalistes et la direction convergent sur un seul point dans ce bras de fer, à savoir la reprise du travail dans la sérénité avec plus de vigilance afin de protéger l’outil de travail. Néanmoins les divergences en matière de relancer les investissements, les conditions socioprofessionnelles des travailleurs y sont toujours en suspens et trouveront des solutions à l’issue d’un dialogue franc entre les deux partenaires a indiqué un syndicaliste qui a ajouté qu’un ultimatum est adressé à la direction afin de répondre favorablement à leurs revendications. Toutefois, la balle est dans le camp de la direction pour relancer la machine de production, et cela en favorisant un meilleur management afin de concrétiser le plan d’investissement initié par les pouvoirs publics pour la relance de ce fleuron de l’industrie du pays. Même si la reprise du travail a été effectuée, les travailleurs attendent toujours la satisfaction de leurs principales revendications.
B. Khider