Les dates des examens de find’années connues : Bac-2017, du 11 au 14 juin

Les dates des examens de la fin de l’année 2017, prévues pour les trois paliers scolaires, ont été révélées, hier, par le ministère de l’Éducation nationale. Le calendrier rendu public sur le site web du département de Nouria Benghebrit, indique que les épreuves du Baccalauréat se dérouleront du 11 au 14 juin prochains.

Quant à l’examen du BEM (Brevet d’enseignement moyen), il est fixé du 4 au 6 du même mois, quant aux épreuves du cycle primaire, elles auront lieu quelques jours plutôt, soit le 28 mai à venir. Contrairement à l’année 2016, les différentes épreuves que devront passer les élèves dans le cadre de leur cursus scolaire, pour les trois paliers d’enseignement, elles sont devancées de quelques jours. Les préparatifs de ces examens sont pris en charge par le ministère de l’Éducation nationale avec le concours de l’Onec (Office national des examens et concours). S’agissant des préinscriptions permettant d’enregistrer les candidats dans les différents examens, il faut rappeler qu’une plateforme électronique a été mise à leur disposition sur le site internet de cet Office.
Les inscriptions ont été ouvertes le 19 octobre dernier et seront clôturées le 16 du mois en cours. En outre, le même communiqué, émis par les services du secteur, dirigé par Benghebrit, a précisé que ces examens seront organisés en une seule session, alors que les épreuves du Baccalauréat 2016, à titre d’exemple, en a connu deux, en raison du scandale lié à la triche relevée dans des copies de certains examens. Par ailleurs, en déplacement, hier dans a wilaya de Ouargla, Benghebrit n’a pas manqué de revenir sur les sujets qui marquent son secteur. Ainsi, s’exprimant sur l’examen du Baccalauréat 2017, la ministre qui tient plus que jamais à la concrétisation de son programme depuis qu’elle est en poste, a rappelé que cette session est concernée par la réforme de l’Éducation.
Ce vaste chantier, autour duquel, elle ne cesse d’appeler tous les intervenants de son secteur à l’implication pour sa réalisation effective. Pour elle, les dernières réformes introduites sont, certes, réalisables de façon progressive, mais pas impossibles, si tous les acteurs de son secteur, les partenaires sociaux y compris, sont mobilisés dans cette optique.
Comme exemple en matière de dispositions contenues dans son programme de réforme, la première responsable de l’Éducation nationale a fait savoir que l’une des mesures introduites, en ce sens, est celle qui prévoit la réduction du nombre de jours dans le prochain examen du Baccalauréat. Elle a rassuré, cependant, l’ensemble des candidats de ces épreuves quant à la mobilisation de tous les moyens et la réunion de toutes les conditions au bon déroulement des examens.
Abordant la question du concours de recrutement prévu pour décembre prochain, et lequel concernera deux filières, notamment les mathématiques et la physique, Benghebrit a révélé que quelque 5 000 postes d’emploi seront pourvus au profit des prétendants.
Par ailleurs, la ministre qui fait face, depuis sa prise de ses fonctions, à de multiples casses-têtes dans le cadre de sa mission, est revenue sur le mouvement de grève de l’Intersyndicale de la Fonction publique. Encore une fois, la hôte de la wilaya de Ouargla a réitéré son appel au dialogue. Selon elle, si le débrayage mené par les partenaires sociaux de l’Éducation est «le seul moyen qu’ils privilégient», cette action ne doit pas être payée par les élèves, qu’elle qualifie de «victimes».
Farid Guellil