Boulaya

Sélection algérienne : Boulaya donne des soucis à Belmadi

Après une superbe saison lors de l’exercice dernier, l’international algérien, Farid Boulaya, est en train de rater ses débuts mettant en danger son avenir proche avec la sélection nationale.
En effet, le milieu offensif algérien n’a pas été convoqué hier pour le premier match officiel de la saison de son club français le FC Metz. L’entraineur de ce dernier a justifié sa décision par le fait que le maestro algérien souffre d’un manque sensible de préparation. Il a ajouté qu’il devra cravacher dur pour rattraper ce retard, vu qu’il a raté l’importante phase de préparation de l’intersaison.
Et pour cause, Boulaya avait l’esprit plutôt loin de Metz, car après la belle saison qu’il a réalisée, il a souhaité franchir un nouveau pas dans sa carrière en optant pour un club de meilleur niveau, plus précisément à l’étranger.
Cette motivation a été dictée d’ailleurs par l’intérêt que lui ont accordé plusieurs clubs évoluant en championnat d’Espagne. Le meneur de jeu était également suivi par le Stade Rennais. Boulaya souhaitait rallier un club qui jouera la saison prochaine une épreuve continentale pour couronner la forme éblouissante qu’il a affichée pendant l’exercice écoulé.
Le joueur algérien est considéré comme l’une des révélations du championnat de Ligue 1. Il a d’ailleurs même figuré dans l’équipe type de la Ligue 1 Uber Eats plus d’une fois. Le mois de février 2021, il a même été nominé pour le sacre symbolique du meilleur joueur du mois en compagnie d’un certain Neymar, la star brésilienne du PSG. Lors d’un entretien avec L’Equipe, Farid Boulaya a avoué avoir refusé la proposition de prolongation de Metz pour qu’il puisse rejoindre une grosse formation : «Soit je restais sur le long terme, et je partais vers une destination exotique vers 32 ans, soit je décidais de voir plus haut. À 24, 25 ans, j’aurais sans doute eu un autre raisonnement mais, là, il est temps pour moi d’aller voir plus haut. J’ai envie d’un niveau au-dessus. Pourquoi ne pas aller à l’étranger ? Ce serait bien d’aller dans une équipe qui joue l’Europe. Mais ça dépendra surtout du projet», a-t-il fait savoir.
Une chose est sûre : la situation actuelle de Boulaya le met déjà en dehors du groupe de la sélection algérienne en vue des deux premiers matchs des éliminatoires de la coupe du monde de 2022 prévus en septembre prochain. Contre le Djibouti et le Burkina Faso, l’entraineur national, Djamel Belmadi, ne fera appel qu’aux éléments les plus en forme.
H. S.