Secousse tellurique de 5 degrés dans la wilaya de Biskra

Une secousse tellurique de magnitude de 5 degrés sur l’échelle ouverte de Richter a été enregistrée, hier, à 8h42 dans la wilaya de Biskra, a indiqué le Centre de recherche en astronomie astrophysique et géophysique (CRAAG) dans un communiqué. L’épicentre de la secousse a été localisé à 8 km sud-est de M’ziraa, précise la même source. Par ailleurs, une nouvelle réplique de magnitude 3,5 degrés sur l’échelle ouverte de Richter a été enregistrée le même jour à 10h16 a encore indiqué le CRAAG dans son communiqué. Il est à noter que ce séisme à fait beaucoup de bruit et de mal. Il n’a causé aucune perte humaine ou dégât matériel, a indiqué la Protection civile. Il a provoqué un état de panique parmi la population dont plusieurs habitants ont quitté leurs domiciles, selon la même source.

Désignation d’un nouveau président d’APC pour Lakhdaria
Un nouveau président de l’Assemblée populaire communale (APC) de Lakhdaria a été désigné après la sanction de l’ancien maire pour sa présumée implication dans des affaires de justice, a-t-on appris mercredi auprès des autorités locales. Il s’agit de Guennoune Houcine, un élu du Front de libération nationale (FLN), ex-adjoint de l’ancien maire Oukil Mouhamed sanctionné par le wali de Bouira pour son « implication dans des affaires de justice ». La désignation de Guennoun à la tête de l’APC de Lakhdaria a eu lieu lundi après midi lors d’une réunion ayant regroupé le chef de la daira de Lakhdaria et les 23 membres de l’APC, a-t-on précisé de même source. Condamné à deux reprises par la justice pour son implication dans des affaires liées à « l’octroi illicite de privilèges » ainsi que d’un permis de construire pour des citoyens de Lakhdaria, l’ex-ancien Maire de Lakhdaria, d’obédience FFS (Front des forces socialistes), a été relevé de ses fonctions sur décision du wali, Mouloud Chérifi.

Une équipe de spécialistes du CHU de Tizi-Ouzou à Illizi
Une équipe de praticiens spécialistes relevant du Centre hospitalo-universitaire (CHU) de Tizi-Ouzou effectue actuellement des consultations et des interventions médicales au niveau de l’hôpital d’Illizi, dans le cadre du jumelage inter-hôpitaux, a-t-on appris jeudi auprès de cet établissement public hospitalier (EPH). Cette initiative de solidarité, conduite par 14 praticiens de différentes spécialités, est la troisième du genre au titre de ce jumelage inter-hôpitaux initié à Illizi par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, dans le but de rapprocher les prestations de santé du citoyen, notamment dans les régions du Grand Sud, a indiqué le directeur de l’EPH d’Illizi, Abdelaziz Kehila. Pour faire profiter un maximum de personnes de cette initiative, il a été procédé au recensement de l’ensemble des malades souffrant de maladies respiratoires, cardio-vasculaires, gastriques, rénales, ophtalmologiques et dermatologiques, à travers les différentes communes de la wilaya, a-t-il signalé.

Citroën Algérie prend soin de votre sécurité !
Citroën Algérie offre à ses clients l’opportunité de préparer leur véhicule pour un hiver en toute sécurité et ceci avec un forfait plaquettes de frein à partir de 4 690 Da TTC. Jusqu’au 31/01/2017, Tout les clients de Citroën Algérie pourront venir profiter du forfait plaquettes de frein qui consiste à remplacer les plaquettes de frein avant et/ou arrière selon modèle, le nettoyage des disques de frein et la purge et contrôle du liquide des freins. Le tout avec une garantie de un (1) an pièces et main d’œuvre. Pour en profiter, les clients de Citroën Algérie pourront se rendre à l’un des nombreux points de vente du représentant de la marque française de l’automobile en Algérie.

Une aide italienne de 500.000 euros aux réfugiés sahraouis
Deux contributions de 500.000 euros destinées aux réfugiés sahraouis ont été approuvées par la Coopération italienne suite aux récents appels lancés par les agences des Nations unies sur la situation humanitaire dans les camps de réfugiés sahraouis, a indiqué mercredi un communiqué de presse de l’Ambassade d’Italie à Alger. «Suite au récents appels lancés par les agences des Nations unies sur la grave situation humanitaire des réfugiés sahraouis habitant à l’intérieur des camps installés près de Tindouf, la Coopération italienne a approuvé l’attribution de deux contributions de 500 000 euros l’une destinée au PAM et l’autre à l’UNICEF», précise le texte.

Plus de 3.350 migrants secourus au large de la Libye
Plus de 3.350 migrants ont été secourus, au moins 16 autres sont morts et 340 disparus ces derniers jours en Méditérranée, au large de la Libye, et la flottille humanitaire dit s’inquiéter pour l’hiver. Le record de plus de 27.300 migrants enregistrés sur les côtes italiennes en octobre dernier, et le total qui dépasse déjà 8.000 en novembre, confirment que cette année les dangers de la mer en cette saison ne dissuadent ni les migrants ni leurs passeurs, selon des ONG. Or la majeure partie des navires humanitaires privés qui ont joué un rôle essentiel dans les secours cette année seront rentrés au port à la fin du mois, pour des raisons de sécurité mais aussi pour des travaux de maintenance essentiels en vue des opérations probables de l’année prochaine.

7 individus arrêtés pour trafic de drogue à Alger
La brigade de recherches de la Gendarmerie nationale a neutralisé un réseau national spécialisé dans le trafic de drogue au niveau de la wilaya d’Alger à partir de Tlemcen, a indiqué mercredi un communiqué de ce corps de sécurité. Les éléments composant le groupe, (7) individus dont une femme, ont été appréhendés suite à des informations faisant état d’une bande s’adonnant au trafic de drogue en provenance de Tlemcen en direction d’Alger, a précisé la même source. La fouille d’un bus de transport de voyageurs en provenance de Tlemcen à l’appui d’un portrait robot, a donné lieu à l’arrestation d’une femme, la trentaine, en possession d’une quantité de drogue. Les investigations ont permis d’établir que la concernée était en relation avec une bande pour le compte de laquelle elle transportait de la drogue à partir de Tlemcen. Les enquêteurs se sont déplacés dans cette wilaya où ils ont procédé à l’arrestation du chef du gang et de 5 autres acolytes âgés entre 25 et 40 ans. Les prévenus ont été déférés devant le procureur de la République prés le tribunal de Bir Mourad Rais puis écroués pour association de malfaiteurs, possession et trafic de drogue.