comprimés psychotropes

Saisie de plus de 29 800 capsules de psychotropes à El-Meghaier

Les services de la sûreté de daïra de Djamaâ (Sud d’El-Meghaier) ont saisi dans le cadre de la lutte contre le trafic de stupéfiants en milieu urbain, plus de 29.800
capsules de psychotropes, a-t-on appris hier auprès de la cellule de communication de la sûreté de wilaya. L’opération a eu lieu sur la base d’informations relatives au transport d’une importante quantité de stupéfiants à bord d’un camion, à partir d’une wilaya du Sud vers le nord du pays, via la daïra de Djamaâ, a-t-on précisé. La fouille du camion, a permis de découvrir 29.835 capsules de psychotropes de type « prégabaline de 300 mg », soigneusement dissimulé, alors que le conducteur de 34 ans, a été arrêté, a-t-on expliqué de même source. L’enquête ouverte par les policiers sous la supervision du parquet, a permis d’appréhender un autre individu impliqué dans l’affaire, a-t-on signalé. Les deux mis en cause seront présentés devant les instances judiciaires compétentes, pour détention, transport avec utilisation de véhicule, de produits pharmaceutiques qui portent atteinte à la santé publique et l’économie nationale.

Nigéria : libération de 29 invités à un mariage enlevés il y a deux semaines
Vingt-neuf personnes enlevées par des hommes armés il y a deux semaines alors qu’elles revenaient d’un mariage dans le nord-ouest du Nigeria ont été libérées jeudi, ont déclaré vendredi des médias. Les victimes -toutes commerçantes en téléphonie mobile- ont été enlevées dans la nuit du 11 au 12 juin après la panne de l’un de leurs véhicules sur le chemin du retour pour Gusau, la capitale de l’Etat de Zamfara, après avoir assisté au mariage d’un collègue dans l’Etat voisin de Sokoto. « Vingt-neuf de nos membres enlevés il y a deux semaines ont été libérés jeudi après que nous ayons versé 20 millions de nairas (46.000 euros) à leurs ravisseurs », a déclaré Kabiru Garba Mukhtar, le chef du syndicat des commerçants mobiles de Zamfara. Le lendemain de l’enlèvement, M. Mukhtar, cité par l’AFP, avait déclaré que 30 invités au mariage avaient été enlevés tandis que 20 autres avaient réussi à s’échapper. En réalité, 29 personnes ont été kidnappées et toutes ont été libérées, a-t-il affirmé. Dans la foulée de leur libération, les victimes ont été hospitalisées pour des maladies contractées en raison des « conditions difficiles » de leur captivité, a déclaré Mustapha Halifa, un autre responsable du syndicat.

Canicule annoncée, dimanche et lundi, sur des wilayas de l’Est du pays
La canicule caractérisera, dimanche et lundi, plusieurs wilayas de l’Est du pays avec des températures atteignant les 46 degrés, a annoncé hier, un Bulletin météorologique spécial (BMS) émis par l’Office national de la météorologie (ONM). Les wilayas de Guelma, Mila et Constantine connaitront ainsi des températures oscillant entre 43 et 46 degrés, alors que celles-ci seront de 41 à 43 degrés à El Tarf, Annaba et Skikda, précise le BMS, placé en vigilance « orange ».

11 morts et 409 blessés sur les routes enregistrés en 48 heures
Onze (11) personnes sont décédées et 409 autres ont été blessées dans des accidents de la route survenus ces dernières 48 heures à travers plusieurs wilayas du territoire national, a indiqué, hier, un communiqué de la Protection civile. La même source ajoute que cinq (05) personnes sont mortes noyées, dont quatre (4) en mer (plages interdites) à Tizi Ouzou, Oran et Bejaia. Pour la wilaya de Tizi Ouzou, il s’agit de deux (02) personnes âgées respectivement de 28 et 14 ans, décédées noyées au niveau de la plage interdite Tinssaret, commune Ait Chafaâ, précise le communiqué de la Protection civile. La même source a affirmé qu’un autre cas de noyade en mer a eu lieu dans la wilaya d’Oran, durant la même période.
Il s’agit d’un jeune de 21 ans mort noyé à la plage interdite d’Oued El Ma, commune de Gdyel, et un autre dans la wilaya de Bejaïa, un adolescent âgé de 16 ans, décédé à la plage interdite Tassift, commune de Melbou. La Protection civile a enregistré également une noyade dans la wilaya de Djanet, où un enfant âgé de 14 ans est décédé noyé dans une mare d’eau au lieu dit « Bahrir », commune de Bordj El Haouas. Par ailleurs, dans le cadre de la lutte contre les incendies de forêts, de maquis et récolte à travers plusieurs wilayas du territoire national, la Protection civile a enregistré 24 feux de broussailles et 19 feux de récolte, ayant causé des pertes estimées à 17 ha pour la broussaille, 16 ha pour le blé, 390 arbres fruitiers et 2980 bottes de foin, a indiqué la même source.

Démantèlement à Bouira d’un réseau de vol et de détournement de métal
Un réseau spécialisé dans le vol et de détournement de métal a été démantelé à Bouira lors d’une opération sécuritaire menée par la brigade mobile de la police judiciaire (BMPJ) de Kadiria (Nord-ouest de Bouira), a-t-on appris vendredi auprès des services de la sûreté de wilaya. « Cette opération a été menée par la BMPJ de Kadiria qui a réussi à intercepter un camion semi-remorque transportant des barres de ferraille de construction destinées à la vente et en provenance de l’usine métallurgique SEDAR d’El Hedjar sis à Annaba « , a précisé la sûreté de la wilaya dans un communiqué remis à la presse. Le conducteur du camion et son partenaire ont été arrêtés par les services de sécurité lors de cette opération, selon les détails contenus dans le même communiqué. « Les deux hommes sont suspectés d’avoir volé, détourné et vendu à un autre individu résidant à Aomar (Nord-ouest de Bouira) une quantité du métal destiné à un point de vente de l’usine SEDAR », précise-t-on de même source. La troisième personne a aussi été arrêtée, et des dossiers judiciaires ont été établis pour poursuivre ces malfaiteurs en justice, selon le communiqué de la sûreté.

Saisie de près de trois tonnes de cannabis en Côte d’Ivoire
Près de trois tonnes de cannabis ont été saisies dans l’est de la Côte d’Ivoire, près de la frontière du Ghana, ont annoncé les douanes vendredi, une nouvelle prise d’ampleur après l’interception en avril de plus de deux tonnes de cocaïne. Au total, « 57 colis de cannabis d’un poids total de 2,88 tonnes » ont été saisis, dans la nuit de mardi à mercredi, a indiqué une publication des douanes sur les réseaux sociaux. L’intervention a eu lieu dans la localité frontalière d’Akaty, à la suite d’une information anonyme « indiquant la présence de plusieurs sacs contenant du cannabis en provenance du Ghana ». Jeudi, 1,75 tonne de médicaments « de qualité inférieure et falsifiés » ont également été saisis dans un campement d’une plantation de cacao à Angouakro, toujours près de la frontière ghanéenne. En avril dernier, les douanes avaient effectué une saisie « record » de 2,06 tonnes de cocaïne dans les villes portuaires d’Abidjan et San Pedro (sud-ouest) pour une valeur marchande estimée à 41 milliards de francs CFA (près de 62 millions d’euros). L’affaire a fait grand bruit dans le pays avec l’arrestation d’une trentaine de personnes.
Selon la presse ivoirienne, plusieurs hommes d’affaires de diverses nationalités font partie des personnes interpellées.