Drogue

Saisie de 134 kg de kif traité à Tlemcen

Les éléments des services des Douanes de la wilaya de Tlemcen ont procédé à la saisie d’une quantité de 134 kg de kif traité dans la commune de Remchi, a-t-on appris samedi de la direction régionale de ce corps constitué. La saisie a été opérée suite un contrôle routier au niveau du village «El Kouassir «, relevant de la commune de Remchi. La fouille minutieuse d’un camion suspect a permis la découverte de la drogue, dissimulée dans une cache spécialement aménagée, selon un communiqué de la cellule de communication de cette institution. Le conducteur du camion, âgé de 60 ans, a été déféré devant la justice, a-t-on ajouté.

Versement prochain d’une tranche de prêt à la Tunisie par le FMI
Le Fonds monétaire international (FMI) versera prochainement une nouvelle tranche de prêt à la Tunisie pour un montant de 249,1 millions de dollars. Cela porte au total les déboursements du FMI à Tunis à 1,14 milliard de dollars dans le cadre du programme d’aide sur quatre ans signé en 2016 en échange de réformes économiques. La Tunisie a obtenu en mai 2016 un prêt du FMI de 2,9 milliards de dollars sur quatre ans. «Le programme de réforme du gouvernement vise à affermir la reprise en réduisant les déséquilibres macroéconomiques, en assurant une protection sociale adéquate et en encourageant la création d’emplois par le secteur privé», a souligné l’organisation dans un communiqué. «Les réformes propices à la croissance et soucieuses de la dimension sociale contribueront à réduire les déficits budgétaire et courant, à inverser l’accumulation de la dette, ainsi qu’à accroître l’investissement et les dépenses sociales», a précisé le FMI. Enfin, le Fonds insiste une nouvelle fois sur le fait que «la politique monétaire doit continuer d’être axée sur la maîtrise de l’inflation».

La Corée du Sud offre au Mali un hôpital militaire
La Corée du Sud a offert un hôpital militaire aux Forces de défense et de sécurité du Mali avec le soutien de l’Union africaine (UA) et de la Mission de stabilisation des Nations unies au Mali (Minusma), a annoncé cette dernière vendredi dans un communiqué. «Cette infrastructure sanitaire qui a été inaugurée à Gao (nord), a coûté 1,8 milliard de francs CFA (environ 32 millions de dollars américains) financés par la Corée du Sud», selon le communiqé. «Cet hôpital vise à dispenser des soins de qualité répondant aux normes internationales en matière de soutien médical pour les forces de défense et de sécurité maliennes ainsi que pour les populations», selon la même source. «Il dispose des capacités techniques, matérielles et logistiques nécessaires pour prendre en charge une quarantaine de patients en service d’urgence», a précisé le communiqué. «Il possède également deux ambulances médicalisées (tout terrain) pour faciliter les évacuations sanitaires», a souligné Mahamat Saleh Annadif, le chef de la Minusma, cité par le communiqué. Outre le financement de l’hôpital militaire, la Corée du Sud a promis une dotation en médicaments et consommables médicaux pendant une période de six mois.

Le 7e salon de l’étudiant les 14 et 15 juillet à Alger
Le 7ème salon du lycéen et de l’étudiant algérien se tiendra, les 14 et 15 juillet au Palais de la culture Moufdi Zakaria (Alger), parallèlement à la 2ème édition du salon de la formation professionnelle, ont annoncé vendredi les organisateurs de cette manifestation. Cet événement, qui coïncide avec l’annonce des résultats du baccalauréat, «se veut un espace à la fois convivial et professionnel permettant la rencontre d’un large éventail d’acteurs de la formation, et un public d’apprenants toutes spécialités et niveaux confondus, qu’ils soient à la recherche de formations supérieures ou professionnelles, ou simplement pour des besoins de conseils et d’orientation», précise la même source. Avec la participation d’un nombre d’organismes exposants nationaux et étrangers, publics et privés, les deux salons tenus en simultané proposeront une multitude de formules adaptées à des besoins pointus, et constitueront, ainsi, une occasion de découvertes pour les intéressés et un espace pour un large choix de séjours linguistiques dans des pays tels que le Royaume-Uni, le Canada ou les États-Unis.
L’Association nationale des parents d’élèves (ANPE), sera l’invitée d’honneur de cet événement, où elle tiendra un espace d’exposition et animera une conférence portant sur l’orientation. Plusieurs Écoles, instituts et centres de formation nationaux sont attendus à ce rendez-vous, ainsi que des participants étrangers à l’instar de Chypre, la Tunisie, la Russie, la Roumanie, la Suisse, le Royaume-Uni, les États-Unis, l’Irlande, le Canada et les Pays- Bas . Le Salon prévoit un riche programme comprenant des conférences/ateliers au profit des lycéens, des étudiants et des parents d’élèves, portant sur la réussite professionnelle et l’orientation scolaire.

Allemagne : une maison d’édition interdit la parution d’un ouvrage anti-musulmans
Un ouvrage a été interdit de parution par une maison d’édition en Allemagne pour les positions de son auteur hostiles aux musulmans, a rapporté le quotidien Bild. L’auteur de l’ouvrage, Thilo Sarrazin, un néo-conservateur de 73 ans, aux positions proches de l’extrême droite sur l’immigration, a indiqué vendredi que sa maison d’édition refusait de publier son dernier ouvrage «en raison d’un contenu très critique envers l’islam». La sortie du livre en question, «OPA hostile – Comment l’islam freine le progrès et menace la société», était initialement prévue pour fin août mais sa maison d’édition, Random House, qui appartient au groupe Bertelsmann, a annulé celle-ci, a expliqué le journal. Sarrazin avait déjà déclenché une immense polémique en 2010 lors de la publication d’un pamphlet anti-islam intitulé «L’Allemagne court à sa perte», s’en prenant aux quelques 4 millions de musulmans qui vivent en Allemagne.

Ooredoo récompense les Majors de promotion de l’USTHB
Opérateur technologique pleinement engagé dans la promotion de l’innovation et de l’entrepreneuriat en Algérie, Ooredoo a offert des récompenses aux Majors de promotion de l’Université des Sciences et des Technologies Houari Boumediene (USTHB), lors de la cérémonie de remise des diplômes qui s’est tenue mercredi 04 juillet 2018. Pour la troisième année consécutive, Ooredoo a tenu à féliciter et à récompenser les Majors de promotion de la Faculté d’Électronique et Informatique pour l’année universitaire 2017/2018 en Licence et en Master, issues de différentes spécialités techniques. Cette action s’inscrit dans le cadre de la convention de partenariat scellée entre Ooredoo et la plus grande université algérienne, qui vise à encourager l’émergence de jeunes talents algériens porteurs de projets innovants en mettant à leur profit, son expérience et son savoir-faire technologique et en leur offrant un accompagnement dans leurs projets avec la possibilité de créer leurs propres start-ups. À travers cette initiative, Ooredoo confirme sa volonté d’encourager le haut potentiel des jeunes universitaires algériens.

Les aéroports parisiens passent à la reconnaissance faciale
Les aéroports parisiens passent désormais à la reconnaissance faciale afin de rendre «plus fluides» les contrôles aux frontières, a annoncé vendredi la ministre française des Transports Elisabeth Borne. Selon les médias, des sas équipés d’un système de reconnaissance faciale sont désormais déployés dans les aéroports parisiens. Ces nouveaux sas, dans lesquels le visage du passager est scanné afin d’être comparé à la photo de son passeport, permettent un contrôle plus rapide que les précédents «Parafe» à contrôle digital : 10 à 15 secondes, contre 30 à 45 pour le contrôle des empreintes. 45% des passagers des aéroports parisiens sont éligibles à ce système de reconnaissance faciale – les ressortissants majeurs des pays de l’Union européenne, de Norvège, de Suisse ou encore du Liechtenstein -, alors que seuls 10% peuvent emprunter les sas de reconnaissance digitale. «Le gouvernement s’est mobilisé pour avoir cette année un passage beaucoup plus fluide», a ajouté Elisabeth Borne, rappelant que 300 policiers supplémentaires avaient été affectés aux aéroports de Roissy et d’Orly, au nord et au sud de la capitale. «On s’est donné l’objectif de ne pas dépasser 30 minutes d’attente pour les passagers de l’Union européenne et pas plus de 45 minutes pour les passagers hors Union européenne. Ce sont des objectifs qui sont tenus», a-t-elle poursuivi. Le déploiement de cette nouvelle génération de systèmes Parafe (Passage Automatisé Rapide aux Frontières Extérieures) était très attendu, après un été 2017 marqué par une situation chaotique dans les aéroports français où, en pleine saison touristique, le durcissement des contrôles aux frontières avait provoqué de longues files d’attentes et l’exaspération des passagers.