Sahara occidental : Grand rassemblement de solidarité à Pretoria

Le parti politique sud-africain « Economic Freedom Fighters » (combattants pour la liberté économique) a organisé un rassemblement en solidarité avec le peuple sahraoui, devant l’ambassade du Maroc à Pretoria, en protestation contre la poursuite de l’occupation marocaine des territoires sahraouis, depuis plus de 40 ans, appelant à la fermeture de l’ambassade marocaine en Afrique du Sud. Le rassemblement organisé par le parti politique sud-africain avait été marqué par plusieurs interventions de militants du parti pour exprimer « leur solidarité inconditionnelle avec le peuple sahraoui et son droit à l’autodétermination », appelant les Africains « libres » à soutenir le peuple sahraoui dans la décolonisation de la dernière colonie africaine. « Nous devons savoir pourquoi nous sommes devant cette ambassade en particulier. Le Sahara occidental, ancienne colonie espagnole jusqu’en 1975, a été occupé de force, par le Maroc, faisant fi du droit international », a indiqué le SG du parti, Godrich Gardee, dans un discours prononcé à cette occasion, dans lequel il a souligné « l’importance de ce rassemblement » qui coïncide avec la création du Front Polisario. Le Maroc a occupé les territoires du peuple sahraoui, les séparant du plus long mur au monde, a-t-il dit, ajoutant qu’une partie de ce peuple est en exil, tandis que l’autre subit les affres de la répression, de la torture et de la discrimination. « Nous ne sommes pas fiers de la présence, sur notre territoire, d’une ambassade d’un pays occupant un autre pays africain, d’où la nécessité de procéder rapidement à sa fermeture, car en Afrique du Sud, nous sommes redevables au Front Polisario et au peuple sahraoui qui nous ont soutenu à l’époque du régime de l’Apartheid », a rappelé le SG du parti. « Le régime marocain est une copie conforme au régime de l’Apartheid et à l’occupation israélienne de la Palestine.
Nous appelons à la fermeture de cette ambassade », a-t-il ajouté. Le rassemblement de solidarité du Parti sud-africain a coïncidé jeudi avec les festivités célébrant le 45ème anniversaire de la création du Front Polisario, sous la supervision du président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, en présence de délégations locales et étrangères et des représentants d’agences onusiennes activant dans les camps des réfugiés sahraouis.
M. B.

SAHARA MÉDIAS
Solidarité agissante avec les journalistes sahraouis
Le réseau d’organisations suédoises « Wake up Media » a lancé, à Stockholm, une campagne de solidarité avec les journalistes sahraouis dans les territoires occupés du Sahara occidental, pour la liberté d’expression, face à la campagne féroce menée par l’occupation marocaine à leur encontre. Le site « El-Moustaqbal Sahraoui » a annoncé, dans une publication, qu’il participait à une campagne de solidarité pour la liberté d’expression, lancée par plusieurs organisations, à l’image de « Emmaüs Stockholm » et « Wake up media » … etc. Les organisations participant à cette initiative aspirent à « dévoiler la réalité du travail journalistique dans la dernière colonie africaine où le Maroc continue d’interdire l’accès des journalistes dans les territoires occupés et de violer les droits des citoyens sahraouis, tout en ciblant les témoins qui risquent leurs vies en vue de mettre à nu un petit pan de la réalité de la situation prévalant dans la région », a fait savoir le même site. Pour rappel, le Conseil de sécurité de l’Onu avait adopté récemment la résolution 2414 qui réaffirme le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et appelle les deux parties au conflit, le royaume du Maroc et le Front Polisario, à des négociations « sans conditions préalables et de bonne foi », menées sous les auspices du Secrétaire général de l’ONU, avec la prorogation du mandat de la mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (Minurso) de six mois.
M. B.