campagne moisson battage (1)

RÉUSSITE DE LA CAMPAGNE LABOUR-SEMAILLES : Les ultimes instructions du ministre Henni

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni a insisté sur l’impératif de réunir toutes les conditions propices pour la campagne labour-semailles (2022-2023), notamment en ce qui concerne l’extension des superficies réservées à la céréaliculture, la rationalisation de l’utilisation de l’eau, l’utilisation des semences améliorées et le respect de l’itinéraire technique.
S’exprimant depuis la wilaya de Constantine Henni a affirmé, dans ce cadre, que son département ministériel avait pris une série de mesures devant permettre au pays de couvrir ses besoins à moyen terme, et ce au titre de la nouvelle conception de développement de la production agricole, toutes filières confondues, particulièrement les filières stratégiques vu leur contribution majeure au renforcement de la sécurité alimentaire et de la souveraineté nationale. Pour ce faire, poursuit le ministre, plus de 50 experts (universitaires, chercheurs, particuliers, professionnels de la filière des céréales…) ont été associés au nouveau plan de développement agricole dont l’élaboration s’est basée sur une analyse minutieuse de la situation et des capacités tout en assurant les moyens nécessaires pour la période 2025-2030-2035.
Ces démarches, a-t-il assuré, devraient créer une véritable révolution dans le domaine grâce à l’intégration de la connaissance, des techniques et de l’intelligence opérationnelle. Le ministre a évoqué, par ailleurs, les mesures prises pour faciliter l’obtention du matériel agricole en vue d’assurer l’utilisation de la mécanisation dans les activités agricoles, l’exonération des taxes sur la valeur ajoutée (TVA) pour les opérations de vente d’orge, de maïs et de produits destinés à l’alimentation des volailles et du bétail, outre la prorogation de l’exonération définitive de l’impôt sur le revenu global agricole, en sus des facilitations relatives au développement des différentes filières agricoles.
Abordant la livraison des produits céréaliers, il a fait état de l’organisation d’opérations de collecte à travers la mise en place de guichets uniques de paiement, en vue de réduire le délai d’attente. Le premier responsable du secteur de l’agriculture a rappelé dans son intervention la teneur de l’article 30 de la Loi de finances complémentaire (LFC) de l’exercice 2022, qui dispose que les producteurs céréaliers sont tenus de livrer la totalité de leur récolte aux Coopératives de céréales et légumes secs (CCLS).   S’agissant de l’accès au crédit (Rfig), le ministre a annoncé une révision des délais de remboursement des tranches de ce crédit, et ce, en octroyant une année supplémentaire aux agriculteurs faisant face à des difficultés dans le remboursement du crédit dans les délais impartis. À noter que cette rencontre a vu la présence de cadres du secteur de l’Agriculture des wilayas de l’Est du pays et des représentants des agriculteurs.
Ania Nch