Reconversion de la basilique Sainte-Sophie : Ankara condamne les déclarations «hostiles» à la Turquie

Le ministère turc des Affaires étrangères a fermement condamné, samedi, les déclarations «hostiles» à la Turquie des membres du Parlement et du gouvernement grec suite à la reconversion de la basilique Sainte-Sophie en mosquée. Le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères, Hami Aksoy, a indiqué dans un communiqué, relayé par l’agence Anadolu, que «la Grèce devrait se réveiller de son rêve byzantin vieux de 567 ans, à la suite des réactions de colère lors des manifestations» contre la reconversion de la basilique Sainte-Sophie d’Istanbul en mosquée. «Les réactions de colère en Grèce sur Ayasofya est une nouvelle preuve de son islamophobie contre la Turquie. Nous condamnons fermement les déclaration grecques hostiles à notre pays», a-t-il souligné.
Le porte-parole de la diplomatie turque a ajouté, selon le texte, que «les enfants gâtés de l’Europe ont recommencé avec leurs hallucinations car ils s’opposent à la réouverture de Ayasofya au culte musulman». Pays voisins tous deux membres de l’Otan, la Grèce et la Turquie ont historiquement des relations tendues.