Ramadhan : 400 policiers supplémentaires déployés à Tizi Ouzou

Un total de 400 policiers supplémentaires sera déployé pour sécuriser la ville dans le cadre du dispositif sécuritaire spécial mis en place durant le mois de Ramadhan, a assuré mardi la Direction de la sureté de wilaya.
Ce dispositif mis en place «viendra renforcer le dispositif ordinaire déjà existant et opérationnel», a indiqué le Commissaire de police judiciaire, Medjane Fawzi, lors d’un point de presse organisé au siège de la sureté de wilaya. «Une batterie de dispositions a été prise pour faire face à l’ensemble des situations durant ce mois sacré, que ce soit pour contrer la petite délinquance ou pour sécuriser les différentes manifestations culturelles nocturnes», a-t-il précisé.
L’officier de police judiciaire a assuré que «les services de sécurité sont très vigilants, car malgré son net recul la menace terroriste demeure existante». «S’il ne reste qu’un seul terroriste, cela constitue une menace, et les groupes terroristes peuvent être tentés par une action durant ce mois sacré qui leur assurera un éclat médiatique», a-t-il expliqué.
De son côté, le Commissaire de sécurité publique, Ahmed Bellot, a affirmé que la sûreté de wilaya a «tout mis en œuvre et mobilisé un dispositif conséquent pour assurer la sécurité des biens et des personnes durant ce mois de Ramadhan».
«En s’appuyant sur des données du terrain et sur l’expérience des années précédentes, nous avons recensé l’ensemble des points de grande affluence durant ce mois sacré, à l’exemple de la placette M’barek-Ait- Menguellet, celles de l’ancienne mairie et de l’Olivier ainsi que la maison de la culture», a-t-il poursuivi.
Ces endroits, a-t-il ajouté, «bénéficieront d’un renforcement du dispositif et seront bien sécurisés pour permettre aux citoyens de profiter des festivités organisées en toute sécurité».
Concernant la circulation routière qui constitue un véritable casse-tête durant le mois sacré, le commissaire Bellot a souligné que «les dispositifs aux niveaux des principaux carrefours de la ville seront renforcés, et ce, à partir de 17 h jusqu’en fin de soirée».
Ce nouveau dispositif aura également pour mission la sécurisation du déroulement des épreuves d’examens de fin d’années pour les cycles primaire et moyen qui interviennent à partir du 24 mai. «Nous avons recensés, en collaboration avec la direction de l’éducation, 27 centres d’examens pour le cycle primaire et 7 pour le cycle moyen à sécuriser pour assurer le bon déroulement de ces épreuves», a-t-il expliqué à ce propos.