RACHAT D’ANADARKO PAR OCCIDENTAL PETROLIUM : Sonatrach exercera son droit de préemption

Le ministère de l’énergie a annoncé, hier, que la compagnie nationale Sonatrach va exercer son droit de préemption sur les intérêts détenus par Anadarko en Algérie suite à une décision du ministre du secteur relative à une opération dans le cadre d’une fusion/acquisition effectuée par Anadarko, « incompatible » avec la réglementation en vigueur.

Dans un communiqué rendu public, le ministère de l’énergie a expliqué qu’une opération de fusion/acquisition a été opérée le 3 août 2019 entre les compagnies pétrolières américaines Anadarko et Occidental. Dans le cadre du processus de cette fusion/acquisition, Occidental cédera l’ensemble de ses intérêts, nouvellement acquis en Afrique au profit de Total, a précisé la même source.
Anadarko, partenaire de Sonatrach sur le périmètre de Berkine, a sollicité conformément à la loi sur les hydrocarbures l’approbation du ministre de l’énergie pour le changement de contrôle d’Anadarko Algérie au profit de la compagnie Occidental, lit-on dans le même communiqué. Et de souligner qu’en vertu de la réglementation en vigueur, le ministre de l’énergie, Mohamed Arkab, s’est prononcé sur cette opération et a déclaré son incompatibilité avec le maintien d’Anadarko dans le contrat d’association sur le périmètre de Berkine.
En conséquence, Sonatrach exercera son droit de préemption sur les intérêts détenus par Anadarko en Algérie, a conclu le document.
à rappeler que le groupe américain Anadarko avait, le mois d’août dernier, cédé ses actifs pour le compte de sa firme compatriote Occidental pour une valeur de 55 milliards de dollars, comprenant la prise en charge de la dette d’Anadarko y compris ses actifs en Algérie. Anadarko participe en Algérie à la production de 300 000 barils par jour, en compagnie de ses différents partenaires. Présente, notamment à Hassi Berkine, elle est aussi le second investisseur après Sonatrach.
Le groupe énergétique français «Total» avait conclu un accord définitif avec le géant pétrolier Occidental petroleum en vue d’acquérir les actifs d’Anadarko en Afrique. Ainsi, en octobre dernier, il annonce que les opérations de finalisation sont toujours en cours pour ce qui concerne les actifs d’Anadarko en Algérie. Depuis, aucune nouvelle n’a filtrée au sujet des détails de cet accord, ni sur l’évolution des discussions entre le groupe français et les autorités algériennes.
Ania N ch.