Quatre nouvelles Dg et six directions régionales pour Aadl

Des critiques, et ils ont fusé, quant à la capacité de l’Aadl de venir à bout des programmes d’habitat établis par les pouvoirs publics. En effet, nombreux ont été ceux qui ont douté de la réalisation effective du programme Aadl-2 pour lequel le ministre de l’Habitat et de la Ville a lancé un vaste programme de réalisation de quelque 630 000 unités. Un autre objectif, portant sur 400 000 autres unités, figure également sur les tablettes des autorités dans le cadre du programme quinquennal et nombreux sont ceux qui attendent impatiemment son lancement officiel. Sur un autre registre, les locataires des nombreuses cités Aadl réparties à travers le territoire national, ne se sont pas faits attendre pour revendiquer la prise en charge de leurs légitimes doléances, notamment en matière de sécurité, d’hygiène et des ascenseurs. Le programme Aadl n’est pas seulement que cela puisque certains souscripteurs de 2001 et Aadl 2002 n’ont pas encore été confortés dans leur espoir d’avoir une clé et attendent impatiemment la prise en charge de leur cas.
Prenant le taureau par les cornes, le ministère de l’Habitat affiche sa disposition à répondre aux sollicitations du citoyen et, dans cette optique, des mesures pratiques ont été prises. Dernière en date, celle portant sur la restructuration des structures de l’Aadl. En effet l’Agence s’est dotée de quatre nouvelles directions générales adjointes et de six directions régionales. Ainsi, et en vertu du nouvel organigramme, la direction centrale de l’Aadl comprend dorénavant la direction générale adjointe de la maîtrise d’ouvrage, la direction générale adjointe de la souscription et de la commercialisation, la direction générale adjointe de la gestion immobilière et, enfin, la direction générale adjointe des finances et de l’administration générale. En ce qui la concerne et en guise d’attributions, la direction de la maîtrise d’ouvrage est chargée de statuer sur les choix architecturaux, techniques et d’aménagement, de déterminer les sources de financement des programmes de logements, la mise à leur disposition des assiettes foncières, procéder à leur lancement effectif et la mise en place d’un système de suivi des projets. Veiller sur la passation des marchés dans les délais requis et situer les responsabilités dans le cas de retards et mettre en place un système de payement des situations permettant la prise en charge des préoccupations des entreprises de réalisation et la réduction des retards dans le lancement des projets, figurent également parmi les attributions dévolues à cette direction. Deuxième direction à voir le jour selon le nouvel organigramme de l’Aadl, celle de la souscription et de la commercialisation. La direction de la souscription et de la commercialisation est chargée de chapeauter le suivi de la souscription, le contrôle du fichier des souscripteurs et veiller à son assainissement. Quant à elle, la direction de la gestion immobilière est chargée d’organiser les procédures liées aux actes notariaux et la mise en place d’un dispositif adéquat pour la gestion du patrimoine et en assurer le contrôle et de procéder à tout contrôle inopiné pour s’assurer de la légalité de son exploitation. La direction de la gestion immobilière est également chargée de contrôler l’activité de l’organisme de gestion du parc immobilier par l’élaboration et la mise en oeuvre des règles d’entretien et de maintenance de ce parc. En plus de ces structures, il est mis à la disposition du directeur général de l’Agence une direction de l’audit et du contrôle de gestion chargée de déceler et corriger toute anomalie relevée dans l’application des normes et méthodes de gestion. Autre nouveauté au sein de l’Aadl, la création de six directions régionales. A savoir la direction Alger Est (Centre Est), Alger Ouest (Centre Ouest), Oran (wilayas Ouest), Constantine (wilayas Est), Annaba (wilayas de l’Est) et Ouargla (Sud). Les directions régionales disposent de l’autonomie financière en matière de maîtrise d’ouvrage, de gestion et de ressources humaines et matérielles, de la gestion immobilière, de la souscription et de commercialisation. Ces directions régionales sont chargées, entre autres, d’établir les cahiers de charges, les appels d’offres et d’assurer les règlements des litiges et contentieux pouvant naître à l’occasion de l’exécution des marchés. Le nouvel organigramme prévoit également des directions de projets au niveau de chaque wilaya pour coordonner les missions de l’ensemble des intervenants sur les chantiers (entreprises de réalisation, bureaux d’études, laboratoires, contrôle technique) et de contrôler les attachements et les situations des travaux. L’Agence s’est lancée dans un programme de construction de 230 000 unités de logement de formule location-vente, tandis que 400 000 autres unités sont prévues dans le prochain programme quinquennal.

M.D.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>