Zeghmati

PRÉSIDENTIELLE DU 12 DÉCEMBRE : «Une bouée de sauvetage pour le pays», juge Zeghmati

S’exprimant hier, au Centre familial de Ben Aknoun, à Alger, à l’occasion de l’ouverture de la journée d’étude sur les litiges et contentieux de la sécurité sociale, le ministre de la Justice, garde des Sceaux,  Belkacem Zeghmati, a évoqué  l’actualité politique nationale, notamment la prochaine élection présidentielle, qu’il qualifie de « bouée de sauvetage » offerte par des hommes intègres de ce pays aux Algériens , avant d’inviter les Algériens à faire face aux nombreux conspirateurs qui guettent notre pays.
Zeghmati a même donné la recette, qui consiste en la réussite du prochain rendez-vous électoral à travers une participation massive le jour « j ». « Le peuple algérien en entier a rendez-vous avec une date historique pour tracer son chemin vers un avenir radieux en marchant sur les pas de nos aïeux avec abnégation », a déclaré le ministre lors de son intervention. Abordant la question de la corruption, le ministre de la Justice, garde des Sceaux, considère que la corruption est « globalement » la cause de la situation économique du pays, mais la situation actuelle que connaît le pays, allusion aux manifestations du mouvement populaire, est entretenue par «des mains tâchées de l’argent sale qui veulent faire perdurer le statu quo afin de réaliser leurs visées et intérêts étroits», selon ses dires. Le Mouvement populaire du 22 février réclame, depuis huit mois, le départ du système et rejette la prochaine élection présidentielle telle que voulue et proposée comme offre de sortie de crise par le pouvoir en place. Hier encore les étudiants, appuyés par de nombreux citoyens ont fait une démonstration de force à Alger et ailleurs appelant au changement suivant les mêmes mots d’ordres du Mouvement populaire.
B. Oubellil