Rentrée scolaire

PREMIER JOUR DE LA RENTRÉE SCOLAIRE DU PRIMAIRE : Les parents appelés à soutenir les staffs pédagogiques

Après un arrêt de sept mois en raison de la pandémie, les élèves du cycle primaire ont repris le chemin de l’école, hier, comme prévu, dans un contexte sanitaire exceptionnel notamment avec la hausse des cas de contamination par le Covid-19 ces derniers jours. Dans ce cadre, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a insisté sur l’impératif de respecter les mesures de prévention contre le coronavirus, appelant les parents d’élèves à « soutenir et appuyer les staffs pédagogiques et administratifs pour préserver la santé des élèves ». En effet, plus de 5 millions d’élèves inscrits dans le primaire ont rejoint, hier les bancs de l’école à travers l’ensemble du territoire national. Ce beau monde a été accueilli dans quelque 19 000 établissements scolaires. Pour cette rentrée, les écoles vont travailler selon un plan exceptionnel établi par le ministère de l’Éducation nationale avec un système à vacation unique devront opter pour la double vacation (Matinée et après-midi), sans alternance et adopter le découpage pédagogique. Ceci, de sorte à répartir chaque groupe en deux sousgroupes, avec maintien du même emploi du temps pour l’enseignant (arabe, français et tamazight). Il s’agit également, selon les plans dévoilés par le ministère, d’adopter le travail par alternance entre les deux groupes tous les deux jours pour une semaine de 5 jours. De même qu’il est prévu une réduction proportionnelle du volume horaire pour chaque matière, tout en se focalisant sur les apprentissages fondamentaux. Hier, à l’entrée des établissements du primaire, nous avons observé le déploiement de policiers à l’effet de veiller sur la sécurité du périmètre des établissements d’enseignement en effectuant des patrouilles de contrôle aux abords des écoles notamment aux heures d’entrée et de sortie. Le but étant de faciliter le trafic routier, préserver l’intégrité des élèves et s’assurer du respect des gestes barrières pour endiguer toute éventuelle expansion du coronavirus. Par ailleurs, et depuis la wilaya de Batna où il a donné le coup d’envoi de la rentrée scolaire, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a insisté, sur la nécessité de la généralisation de l’utilisation des tablettes tactiles dans les établissements scolaires. «  L’utilisation de tablettes tactiles sera généralisée progressivement à travers les établissements scolaires du cycle primaire », précise-t-il, ajoutant que l’utilisation de tablettes vise à « alléger le poids du cartable, conformément aux directives du président de la République, Abdelmadjid Tebboune ». Enfin, a-t-il insisté sur l’importance de la généralisation de technologies numériques dans les établissements scolaires, à travers le pays. Le Premier ministre, a, par ailleurs, insisté sur l’impératif de respecter les mesures de prévention contre le coronavirus conformément au protocole sanitaire adopté.
Sarah Oubraham

RÉACTIONS
Parents d’élèves : « nous avons confiance en le comité scientifique »

Le président de l’association des parents d’élèves Ahmed Khaled a réitéré hier son soutien et son salut à la décision « courageuse » et « bonne » du gouvernement par rapport à la date de la rentrée scolaire pour le cycle du primaire dont beaucoup étaient contre et ont appelé à son report. « Après sept mois de repos à cause du Coronavirus, il était temps » indiquet-il. Concernant les conditions exceptionnelles de la reprise des cours, Khaled Ahmed a affirmé qu’il n’y a pas de quoi craindre surtout après que le comité scientifique ait mis un protocole sanitaire pour préserver la santé des élèves de ce virus. « La panique et la crainte des parents n’y sont pour rien, cependant il faut faire confiance au comité scientifique » insiste-t-il., en ajoutant « et si le virus se propage dans les établissements, il y aura d’autres mesures à prendre ».

Cnapeste : « des carences dans le respect du Protocole sanitaire »

Le porte-parole du Cnapeste (Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’Education),  Messaoud Boudiba, a indiqué « nous avons enregistré hier lors du premier jour de la rentrée scolaire du cycle primaire des carences qui ne peuvent qu’aggraver la situation actuelle ». Selon lui, la rentrée scolaire manquait de beaucoup de choses notamment pour ce qui concerne le protocole sanitaire « le protocole sanitaire n’était pas respecté, les établissements manquaient des moyens de protection tels les masques et les gelhydrologiques ».
S. O.