roublep2

POUTINE A DONNÉ INSTRUCTION : Le rouble pour payer le gaz russe à partir de ce jeudi

La Russie et l’Ukraine n’ont pas accompli d’«avancées significatives» pour l’instant dans leurs négociations visant à mettre fin au conflit en Ukraine, a déclaré, hier, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Le lendemain de la déclaration, du président ukrainien Voldymyr Zelensky indiquant dimanche, que son gouvernement étudiait «en profondeur» la question de la «neutralité» de l’Ukraine, un des points centraux dans les négociations avec la Russie pour arrêter le conflit, Dmitri Peskov a affirmé, hier, que « «pour l’instant, nous ne pouvons pas constater de progrès ou d’avancées significatives quelconques», dans les négociations entre Kiev et Moscou. Le négociateur en chef de la délégation russe, Vladimir Medinski, a annoncé, dimanche dernier, la tenue d’un nouveau round de pourparlers,  qui devraient se tenir aujourd’hui et demain, sans préciser le lieu, et des informations font état, de session de discussions prévue, à Istambul, sans plus de détails sur les dates. Sur un autre terrain de bataille, outre celui des négociations entre russes et ukrainiens et de celui des leurs opérations militaires en Ukraine entamant son deuxième mois, jeudi dernier, la guerre économique entre les occidentaux et Moscou a été marquée, hier, par la réponse des pays du G7, à la décision russe de paiement des ventes de son gaz en roubles, en réponse aux sanctions des pays membres de l’Otan. Estimant hier, qu’exiger un paiement en roubles de l’approvisionnement en gaz russe n’était «pas acceptable ». Le ministre allemand de l’Économie Robert Habeck a déclaré, hier, que «tous les ministres du G7 sont tombés d’accord sur le fait qu’il s’agissait d’une violation unilatérale et claire des contrats existants [...] », la décision russe, de faire payer en roubles son gaz vendu, à ses clients européens, affirmant , «  qu’un paiement en roubles n’est pas acceptable», à l’issue d’une réunion virtuelle avec ses homologues du G7. Hier, le président russe, Vladimir Poutine, a donné des instructions pour prendre les mesures nécessaires pour changer la monnaie de paiement des approvisionnements en gaz en rouble russe, à partir de jeudi prochain, selon un communiqué du Kremlin, publié, hier. Rapporté par des médias russes officiels, le communiqué, indique « que ces instructions ont été adressées par le président Poutine au Conseil des ministres, à la Banque centrale et à la société russe « Gazprom ». La même source a souligné que « le gouvernement russe, en collaboration avec la Banque centrale de Russie et Gazprom, doit mettre en œuvre un ensemble de mesures pour changer en rouble russe la monnaie de paiement des livraisons de gaz naturel à l’Union européenne et à d’autres pays, qui ont pris des mesures restrictives contre les citoyens et un certain nombre d’instances juridiques russes » Mercredi dernier, le président Poutine a ordonné de convertir tous les paiements pour l’approvisionnement en gaz vers l’Europe vers la monnaie nationale russe « dès que possible », estimant qu’ « exporter des biens russes à l’Union européenne ou aux États-Unis d’Amérique et recevoir des paiements en euros et en dollars, n’avait aucun sens ». La décision a permis au rouble de compenser 20% de ses pertes face au dollar américain. Les experts estiment que le rouble va continuer à grimper, notamment que la décision inclut les exportations russes autres que le gaz.
Karima B.