vaccinp4

POURQUOI SE FAIRE VACCINER CONTRE LA COVID-19 ? Le Dr Halfaya Zahra répond à la question

Malgré les appels des professionnels de la santé à l’impératif de se faire vacciner contre la Covid-19 afin d’obtenir l’immunité collective et casser la chaine de transmission du virus, des citoyens restent toujours hésitants face à la vaccination qui suscite, auprès d’eux, beaucoup d’interrogations.
C’est ce sens, Docteur Halfaya Zahra, spécialiste en épidémiologie et médecine préventive, a essayé de rassurer les citoyens de l’efficacité des vaccins anti covid-19 et l’importance d’aller se faire vacciner. « La vaccination de 50 à 60% des citoyens avec les deux doses nous protègerait contre le danger de coronavirus et réaliserait une immunité collective », a-t-il sugéré. Intervenant hier sur les ondes de la radio régionale de Sétif, le médecin a précisé que «la première dose protège de 40 à 50% contre le virus, et 15 jours après la deuxième dose, nous obtenons une protection, par la suite, même si la personne vaccinée est touchée par le virus, elle n’aura pas de complications dangereuses». Dr Halfaya a mis l’accent sur l’importance de la vaccination, et cela afin d’éviter les dangers liés à une quatrième vague et à laquelle de nombreux pays sont confrontés actuellement. «Notre objectif premier est d’atteindre une immunité collective du groupe des jeunes, notamment pour briser les hésitations de certains qui n’ont pas de maladies chroniques. Il y a certains malades qui ont des comorbidités et qui doivent consulter un médecin avant de se faire vacciner. Toutes les personnes ayant contracté la Covid retardent leur vaccination de trois mois ou plus», a ajouté le Dr Halfaya. En outre, l’invitée de la radio de Sétif a demandé aux citoyens de signaler les membres de leur famille qui ont contracté le virus afin d’éviter la vaccination jusqu’à ce que l’on soit sûr que l’infection ne se transmet pas.

L’OMS : l’immunité acquise protège moins que les vaccins
Dans le même registre, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié un article sur sa page Facebook concernant la vaccination contre la Covid-19, soulignant que l’immunité résultant de la vaccination contre la Covid-19 est plus efficace que l’immunité résultant de l’infection par le virus. Selon l’image publiée sur la page de l’OMS, elle indique que la vaccination réduit le risque de maladie grave ou de décès. Et l’infection par le virus ne garantit pas une immunité complète contre la maladie, contrairement à la vaccination qui offre une immunité très élevée.
Sarah Oubraham

ACHEMINÉES DEPUIS LA CHINE PAR UN AVION DE L’ANP
Trois millions de doses du vaccin Sinovac réceptionnées
L’Algérie continue à réceptionner les vaccins chinois dans le cadre de la lutte conte la Covid-19, au moment où l’opération de vaccination semble aller bon train. Ainsi, hier matin, un avion de transport militaire relevant des Forces aériennes a atterri au niveau de l’aéroport militaire Boufarik, à Blida, avec à son bord une cargaison estimée à trois millions de doses du vaccin chinois Sinovac acquises de Chine, nous apprend un communiqué du MDN. « Dans le cadre des efforts continus visant à lutter contre la propagation du Coronavirus (Covid-19), un avion de transport militaire relevant de nos Forces aériennes a atterri, la matinée du 16 août 2021, au niveau de la Base aérienne de Boufarik/1ère Région militaire, à son bord une cargaison de vaccins anti-covid-19, estimée à trois millions
(3 000 000) de doses acquises de la République populaire de Chine », précise le MDN. « Ces opérations se poursuivront et d’autres cargaisons de vaccins et de matériel médical nécessaire seront acheminés dans les prochains jours pour soutenir le système de santé national », conclut la même source.
F. B.

POINT COVID-19
710 nouveaux cas, 635 guérisons et 36 décès
Sept cent dix nouveaux cas confirmés de coronavirus (Covid-19), 635 guérisons et 36 décès ont été enregistrés ces dernières 24 heures en Algérie, a indiqué hier le ministère de la Santé dans un communiqué. Le total des cas confirmés de coronavirus s’élève ainsi à 187 968 dont 710 nouveaux cas durant les dernières 24 heures, celui des décès à 4 830 cas, alors que le nombre de patients guéris est passé à 126 661 cas. Par ailleurs, 33 patients sont en soins intensifs, ajoute la même source. En outre, 14 wilayas n’ont recensé aucun cas durant la même période, 14 autres ont enregistré de 1 à 9 cas, tandis que 20 wilayas ont enregistré 10 cas et plus. Le ministère de la Santé rappelle, par la même occasion, que la situation épidémiologique actuelle exige de tout citoyen vigilance et respect des règles d’hygiène et de distanciation physique, tout en insistant sur le respect du confinement et du port du masque.
APS