cancer-du-colon

Portes ouvertes sur le cancer du côlon : Grande affluence à l’esplanade Riadh El-Feth

Une grande affluence de citoyens, tous âges confondus, a été observée samedi aux portes ouvertes sur la prévention du cancer du côlon, dans le cadre de la célébration du Mois Bleu sur la lutte contre le cancer du côlon, organisées à l’esplanade Riadh El Feth (Alger), a-t-on constaté sur place.  Dans une déclaration à l’APS, la présidente de l’Association El-Amal d’aide aux malades atteints de cancer, Hamida Kettab a précisé que l’objectif de cette initiative, parrainée par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, était la sensibilisation au dépistage précoce du cancer du côlon qui enregistre annuellement près de 6500 nouveaux cas au niveau national et un taux de décès élevé.
Les principales causes de l’augmentation des cas d’atteinte du cancer du côlon en Algérie qui enregistre annuellement près de 6500 nouveaux cas dont 3500 hommes et 3000 femmes, sont la négligence des soins et du dépistage précoce, ce qui favorise le développement des tumeurs cancéreuses, après une période de 10 ans, a indiqué l’intervenante qui a ajouté que la plupart des cas atteignent un stade avancé de la maladie, rendant la prise en charge difficile. Selon Mme Kettab, la guérison du cancer du côlon est possible en cas de dépistage précoce et lorsqu’il est détecté au premier stade de la maladie, grâce à une bonne collaboration entre les médecins-spécialistes (chirurgiens, gastro-entérologues, spécialistes en anatomie interne, radiologues et oncologues).
Après avoir souligné l’importance de la prise en charge des premiers symptômes de la maladie, la présidente de l’Association El-Amal a appelé à se rapprocher du médecin spécialiste en gastroentérologie, en cas de doute ou de présence répétée de sang dans les selles pour procéder à une endoscopie.
Des dépliants ont été distribués aux citoyens contenant des explications sur les symptômes de la maladie et les moyens de prévention du cancer du côlon, qui est souvent favorisé par une mauvaise alimentation, l’obésité et les facteurs génétiques. Sur place, les citoyens ont pu rencontrer des médecins-spécialistes pour s’enquérir des symptômes de la maladie et des moyens de prévention. Un mode alimentaire malsain et le non recours au dépistage précoce sont à l’origine de l’évolution de cette maladie, a précisé Mme Kettab, appelant les hommes âgés de plus de 50 ans à la nécessité de procéder à un dépistage précoce du cancer du côlon pour mieux prendre en charge cette maladie et éviter d’éventuelles complications.
Le cancer du côlon arrive en première position des cancers touchant les hommes au niveau mondial, avant ceux du poumon et de la prostate, et vient en deuxième position pour les femmes, après celui du sein, a-t-elle fait savoir, annonçant que la caravane qui a démarré samedi matin d’Alger, sillonnera plusieurs wilayas internes dont Biskra, Batna, Béjaïa, pour prémunir de cette maladie. Par ailleurs, des journées de formation seront organisées en juin prochain, au profit des médecins dans les spécialités relatives au cancer infantile, ainsi qu’une autre rencontre, qui sera organisée avec les parents des enfants atteints de cancer, en coordination avec le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, a-t-elle dit. Pour ce qui est de la prévention du cancer du côlon, le docteur Triki Abderrahmane a appelé à suivre un régime alimentaire équilibré, varié et riche en fibres et à base de légumes et fruits, à réduire la consommation des viandes rouges et des graisses saturées, à éviter le stress, à consommer des compléments alimentaires, à pratiquer le sport et à limiter la consommation du tabac et des boissons alcoolisées.