Plus de 30 exposants au 7e Salon du lycéen et de l’étudiant

Plus de 30 exposants au 7e Salon du lycéen et de l’étudiant

Plus de 30 exposants prennent part depuis samedi au Palais de la Culture Moufdi Zakaria (Alger), au 7ème Salon du lycéen et de l’étudiant algérien qui se déroule pour la 2ème fois parallèlement au Salon de la formation professionnelle. Le Salon est marqué par la participation de plusieurs pays étrangers dont la Tunisie, la Russie, la Roumanie, la Suisse, le Royaume-uni, les États Unis, le Canada, les Pays Bas et Chypre. Cet évènement, qui précède l’annonce des résultats du baccalauréat, «se veut un espace permettant la rencontre d’un large éventail d’acteurs de la formation, et un public d’apprenants toutes spécialités et niveaux confondus, qu’ils soient à la recherche de formations supérieures ou professionnelles, ou simplement pour des besoins de conseils et d’orientation quant au processus de formation à suivre», a indiqué le directeur du Salon, Nedjari Djamel. Les deux salons, tenus en simultané «proposent une multitude, de formules adaptées à des besoins pointus, et constitueront, ainsi, une occasion de découvertes pour les intéressés et un espace pour un large choix de séjours linguistiques dans des pays tels que le Royaume-uni, le Canada ou les États-unis», a souligné le même responsable qui s’est félicité de l’engouement affiché par les lycéens et les étudiants dès l’ouverture de la manifestation qui s’est poursuit durant la journée de dimanche. En plus des stands des différents exposants, d’autres activités sont au programme dont des conférences/ateliers au profit des lycéens, des étudiants et des parents d’élèves, portant sur la réussite professionnelle et l’orientation scolaire. L’Association nationale des parents d’élèves (ANPE), partenaire de l’évènement, prévoit une conférence portant sur l’orientation en marge de ce rendez-vous. La 8ème édition de ce salon aura lieu au mois de novembre prochain et se déroulera sous forme de caravane qui sillonnera plusieurs wilayas du pays, a relevé l’organisateur.

Vague de chaleur sur les régions des oasis
Une vague de chaleur est attendue sur les régions des oasis dimanche et lundi avec des températures maximales qui atteindront ou dépasseront localement 48 degrés, indique dimanche l’Office national de météorologie dans un bulletin spécial. La canicule affectera les wilayas de Ouargla, El-Oued et Biskra, et ce, du dimanche à 12h00 au lundi à 21h00, précise le bulletin.

Espagne : 340 migrants secourus en Méditerranée
Les services de secours espagnols ont annoncé avoir sauvé plus de 340 migrants en Méditerranée samedi, dont un qui tentait la traversée sur une chambre à air de camion. Les garde-côtes espagnols ont indiqué avoir secouru 240 personnes sur 12 bateaux : 10 dans le détroit de Gibraltar et deux dans la mer d’Alboran, entre l’Espagne et le Maroc. Un porte-parole a ajouté que la Garde civile avait porté secours à plus de cent autres migrants en Méditerranée. Selon un récent décompte de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), 16.902 migrants sont arrivés en Espagne depuis le début de l’année, et 294 ont trouvé la mort en tentant de rejoindre ce pays, sur un total de
1 400 morts en Méditerranée cette année. Le mois dernier, l’Espagne a accepté d’accueillir 630 migrants arrivés à bord de trois navires, dont le bateau Aquarius d’une ONG, refusé par l’Italie et par Malte. Et le 4 juillet un bateau de l’ONG espagnole Proactiva Open Arms a accosté à Barcelone avec 60 migrants arrivés de Libye à son bord, après que l’Italie avait refusé de les accueillir.

Tunisie : Une personne placée en garde à vue pour apologie du terrorisme sur Facebook
Une personne, âgée de 30 ans, a été placée en garde à vue par le district de la sûreté nationale de Moknine, dans le gouvernorat de Monastir, pour avoir glorifié sur le réseau social Facebook l’opération terroriste perpétrée à Aïn Soltane, dans le gouvernorat de Jendouba, le 8 juillet, faisant 6 morts et 3 blessés dans les rangs de la Garde nationale a indiqué l’agence TAP samedi. Dans un communiqué publié samedi, le ministère de l’intérieur a précisé que le parquet a ordonné de placer en garde à vue l’individu, d’intenter un procès à son encontre «pour apologie du terrorisme» et de le remettre à l’unité de police judiciaire relevant du district de sûreté nationale de Moknine pour complément d’enquête. Les gardes nationaux étaient en patrouille dans la zone frontalière, à bord de deux véhicules tout terrain, lorsqu’une grenade a été lancée sur le premier véhicule de la Garde nationale. Un échange de tirs s’en est suivi entre les agents et les terroristes. Cet attentat a eu un très grand retentissement dans la société . Lors du sit-in des syndicats de base de la sûreté nationale tunisienne à Monastir, les participants ont appelé à fournir aux unités sécuritaires le matériel adapté à leurs interventions dans les zones montagneuses et forestières et à accélérer la promulgation de la loi sur la protection des policiers qui font faces quotidiennement à des agressions, à l’instar de l’attaque au couteau dont avaient été l’objet, la veille, deux policiers, sur la plage de Djerba, lors d’un contrôle d’identité, a également rapporté l’agence TAP.

Nigeria : 23 soldats portés disparus après une embuscade de Boko Haram
Vingt-trois soldats nigérians sont portés disparus après être tombés dans une embuscade du groupe terroriste Boko Haram dans le Nord-est du pays, ont annoncé samedi une source militaire et une autre proche des milices progouvernementales. «Jusqu’à présent, nous n’avons aucune nouvelle des 23 personnes. Il y a parmi eux cinq officiers et 18 soldats,» a déclaré un officier cité par l’agence AFP, à Maiduguri, capitale de l’État de Borno. «Ils ont subi une attaque de terroristes de Boko Haram dans le village de Balagallaye, dans la région de Boboshe, à l’extérieur de Bama,» a-t-il dit sous couvert de l’anonymat. Vendredi, les militaires avaient reçu des informations indiquant «qu’une centaine de terroristes» s’étaient rassemblés à Boboshe. Les soldats se sont alors mobilisés pour les combattre. «Seuls trois véhicules ont réussi à revenir à Bama, les huit autres et de nombreux autres soldats sont toujours portés disparus. On ignore leur sort,» a-t-il dit. «Nous avons perdu huit véhicules. C’est beaucoup». Un membre d’une milice civile progouvernementale a confirmé ce bilan, disant que «des dizaines» de soldats étaient portés disparus.