13.9 C
Alger
26 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
L'EXPRESS

Plus de 3 400 criminels arrêtés en février dernier à Alger

Les services de sûreté de la wilaya d’Alger ont arrêté, en février dernier, plus de 3400 individus impliqués dans diverses affaires criminelles, a indiqué, jeudi, un communiqué de la cellule de communication de ce corps de sécurité.
2728 affaires ont été traitées en février dernier par les services de sûreté de la wilaya d’Alger, dans le cadre de la lutte contre la criminalité urbaine, ayant permis l’arrestation de 3448 prévenus et leur présentation devant les juridictions compétentes, a ajouté le communiqué. Les affaires traitées concernent l’atteinte aux biens et aux personnes, les délits et crimes contre la famille et de mœurs ainsi que le port d’armes blanches prohibées, a précisé la même source.
Dans le cadre de la lutte contre la drogue, le traitement de près de 1200 affaires, impliquant près de 1500 individus, a permis la saisie de 24 kg de cannabis, plus de 16 000 comprimés psychotropes, 1.68 g de cocaïne, 1.80 g d’héroïne et 21.20 g d’opium, selon le même communiqué.

Un obus d’artillerie de la Seconde Guerre mondiale découvert à la frontière entre la Chine et la Mongolie
La police de la région autonome de Mongolie intérieure (nord de la Chine) a découvert un obus d’artillerie abandonné par les troupes japonaises de la Seconde Guerre mondiale. L’obus a été trouvé enterré dans l’atelier d’une usine désaffectée à Arxan, une ville du niveau de district, à la frontière avec la Mongolie, le 11 mars, alors que la police procédait à une inspection de sécurité de la production. «La police l’a déterré à mains nues pour s’assurer que l’obus n’exploserait pas», a indiqué un agent de police des frontières de la Ligue de Hinggan, qui gouverne Arxan. Selon un examen préliminaire, l’obus a été abandonné par les troupes japonaises, et il a été déplacé dans un site de sécurité pour y être détruit.

Deux icebergs se détachent d’un glacier géant au Chili
Deux grands icebergs viennent de se détacher, en l’espace de quinze jours, du glacier Grey, dans la Patagonie chilienne, signe concret d’une accélération de la fonte de ce site naturel liée au réchauffement climatique, selon des spécialistes. Le 20 février dernier, un iceberg géant de 8,8 hectares (l’équivalent de 6 terrains de football) se brise et se sépare de l’une des parois du glacier Grey. Peu après, le 7 mars, un deuxième bloc d’environ 6 hectares se détache à son tour. Ces deux fractures ont provoqué un recul de 500 mètres du glacier Grey, soit plus de la moitié de ce qui avait été enregistré au cours de la dernière décennie. En 2017, un plus petit iceberg s’en est également détaché, rappelle un scientifique de l’institut antarctique chilien, Ricardo Jana. Mais «il est certain que sa perte de masse au cours des années précédentes était moins importante que cette année». Les scientifiques qui suivent l’évolution de ce site affirment qu’au cours des 30 dernières années il a perdu environ deux kilomètres. Le Grey est l’un des 24 100 glaciers du Chili. Ce mastodonte de glace bleutée – 270 km2 de surface – se trouve sur le lac du même nom, dans la partie ouest du parc national de Torres del Paine, une importante attraction touristique du pays. Selon une étude des Nations unies de 2018, 95% des glaciers chiliens ont reculé. Les scientifiques affirment que les températures inhabituelles de cet été austral – jusqu’à 31 degrés Celsius en Patagonie – ont affaibli les parois du glacier. De plus, l’augmentation des précipitations amplifie la fonte de la glace, et augmente le niveau de l’eau du lac où se trouve le glacier. La perte de glace a également réduit la capacité du glacier à réfléchir les rayons du soleil, ce qui influe sur le réchauffement climatique.

Tunisie : 15 bébés morts d’une infection nosocomiale
Quinze bébés sont décédés des suites d’une infection contractée dans une maternité publique en Tunisie, selon un nouveau bilan annoncé vendredi par la commission d’enquête chargée d’identifier les causes de ces décès. Sur les 22 nourrissons décédés dans ce service de néonatalogie du 6 au 15 mars, «15 de ces décès sont liés directement ou indirectement à l’infection bactérienne», a précisé le président de cette commission Mohamed Douagi. «C’est un bilan définitif de ce drame», a ajouté le Dr Douagi lors d’une conférence de presse diffusée sur internet, précisant que les sept autres décès n’ont aucune relation avec cette infection.
Lundi, le ministère de la Santé avait annoncé la mort de 12 bébés d’une infection nosocomiale dans la maternité du complexe hospitalier de Rabta dans la capitale Tunis.
Cette affaire a déclenché de vives critiques contre la gestion du secteur de la santé publique dans le pays.
Une page Facebook nommée «Balance ton hôpital» a publié ces derniers jours des témoignages accablants sur la saleté, les défaillances dans la gestion du personnel ou encore le manque de matériel et de moyens dans de nombreux hôpitaux publics. «Tout le secteur de la santé est dans un état d’urgence!», avait tonné Sonia Ben Cheikh, ministre de la Santé par intérim nommée après le drame.
Son prédécesseur Abderraouf Chérif, en place depuis quelques mois seulement, a démissionné après l’indignation déclenchée par ces décès.

Le prix Maria Victoria décerné à l’Association des amis du peuple sahraoui à Grenade
Le parti populaire de la commune de Motril, dans la province de Grenade (sud de l’Espagne), a décerné le premier prix Maria Victoria Del Valle à l’Association des amis de la RASD (AARASD), pour ses efforts dans l’action de solidarité et la défense des droits légitimes du peuple sahraoui à la liberté et à l’autodétermination. «La coopération bilatérale avec la commune de Motril, qui a permis de mettre en œuvre plusieurs projets, a été sanctionnée par la signature d’un contrat de jumelage avec la Daïra El Farsia pour renforcer l’appui humanitaire et les relations politiques et culturelles», a indiqué l’Agence de presse sahraouie (SPS). Carlos Rojas, député du Parti populaire, a félicité l’AARASD pour cette distinction méritée, lui souhaitant davantage de succès dans ses futurs projets. Pour sa part, le représentant du Front Polisario dans la province d’Andalousie, Mohamed Zrug a dit que cette distinction se voulait une reconnaissance par les autorités de la commune, de l’action constante que mène l’association depuis des années en matière de coopération et de sensibilisation à la lutte du peuple sahraoui pour l’autodétermination.

Des ours sortent plus tôt de leur hibernation en Suède, en raison d’un hiver clément
En raison de températures inhabituellement plus douces cet hiver, des ours de certains parcs animaliers suédois sont sortis de leur hibernation beaucoup plus tôt que d’habitude. Au parc Orsa Rovdjurs, dans le centre de la Suède, tous les ours bruns du parc, sauf un, sont sortis de leur hibernation depuis quelques semaines maintenant, rapporte la presse locale. Ce parc, le plus grand d’Europe en son genre, avec 325 000 mètres carrés, a publié la semaine dernière une vidéo sur les médias sociaux montrant trois ours bruns adultes gambadant dans la neige après avoir quitté leur enclos. Les responsables du parc ont déclaré que certains ours étaient déjà réveillés depuis des semaines lorsque la vidéo a été publiée le 9 mars. Les ours sont actifs beaucoup plus tôt que la normale, car il ne sont généralement pas bien réveillés avant mars ou même avril. «Ce fut une période plutôt clémente et nous pensons que cela a contribué à leur réveil plus tôt que la normale», a déclaré le directeur du parc, Johan Larson, au télédiffuseur SVT. Une seule mère reste dans la tanière, mais elle a une bonne excuse pour ne pas sortir s’amuser avec les autres. «Elle a eu trois petits après Noël. Elle dort donc encore et encore», a déclaré M. Larson.

Related posts

Arrestation de deux individus impliqués dans l’agression d’un policier à Sétif

courrier

Réouverture du téléphérique de Blida à partir du 15 décembre

courrier

Démantèlement d’un réseau de trafic de drogue et de blanchiment d’argent à Ghardaïa

courrier

Saisie de plus de 1 800 unités de psychotropes et arrestation de 7 personnes à Sétif

courrier

Le procès en appel des frères Kouninef reporté au 23 décembre

courrier

Tipasa : arrestation d’un usurpateur de titre de chef de daïra

courrier